Moscou, Covid-19: 5 500 agents des établissements d’enseignement testés positifs

La campagne de tests est achevée. Elle concernait au total 180 000 personnes. Les 5 500 personnes atteintes du covid-19 ne sont pas autorisées à travailler, et sont placées sous suivi médical. L’utilité de la campagne de test semble être démontrée par ces chiffres.

Dans un précédent billet, j’indiquais que la mairie de Moscou avait annoncé qu’elle allait tester en quelques jours les 180 000 agents des établissements d’enseignement de la ville, pour la rentrée scolaire du 1er septembre.

Selon des déclarations de la maire adjointe pour les questions de développement social, Anastassia Rakova, cette campagne de test a été menée à bien. 5 500 personnes, soit environ 3 % des agents concernés, se sont révélés atteints du covid-19. Sur la base des tests ELISA qui ont également été réalisés, 24 100 autres (13,3 %, le chiffre n’est pas surprenant) présentaient des anticorps montrant qu’ils avaient eu le covid-19..
Les 5 500 personnes atteintes du covid-19 ne sont pas autorisées à travailler, et sont placées sous suivi médical. L’utilité de la campagne de test semble être démontrée par ces chiffres.

Dans 537 écoles et 51 collèges et lycées de Moscou qui ouvrent demain, le dispositif de prévention retenu sur la base d’instructions données par un courrier de Rospotrebnadzor et du ministère fédéral de l’instruction du 12 août dernier est le suivant :

- un nettoyage et une désinfection générale des établissements ont été fait avant le 1er septembre, ils seront renouvelés chaque semaine. Les locaux sont également nettoyés chaque jour, ainsi que le matériel de classe et de sport. L’air est désinfecté avec des lampes germicides dans des caissons, et du gel désinfectant est à disposition.

- chaque établissement dispose d’un stock de masques également à disposition. Le port du masque n’est pas obligatoire, mais possible pour les élèves. Il est recommandé pour les enseignants, mais les cours peuvent être fait sans masque dès lors que la distance de sécurité est respectée. En dehors des classes, le port du masque est obligatoire pour les enseignants. Il l’est également pour tout les autres personnels et pour les parents qui pénétreraient à l’intérieur des locaux.

- la température est mesurée à l’entrée de l’établissement. L’accès est interdit aux enfants dont elle dépasse 37,1°.

- le fonctionnement de l’établissement doit être organisé sur la base d’un principe de séparation des classes. Elles ont leur propre salle de cours, sauf pour les enseignements nécessitant un matériel spécialisé (chimie, physique, éducation physique, ..). Dans les salles de cours, chaque élève doit disposer d’une espace propre de 2,5 mètres carrés. Chaque classe dispose d’horaires qui lui sont propres (arrivée, petit-déjeuner, récréations, cantines), afin d’éviter les queues et les mélanges entre classes.

- les rassemblements et événements sont interdits, à l’exception, et c’est une erreur de mon précédent billet, des « lineïki », les cérémonies de rentrée, à la condition que celles-ci soient faites à l’air libre, que les distances de sécurité soient respectées, et que les parents qui y participent soient masqués.

Mairie de Moscou (31 août 2020) - ZNAK (31 août 2020) - Courrier de Rospotrebnadzor et du ministère de l’éducation du 12 août 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.