Assassinat islamiste des plus barbares du Professeur Samuel Paty. Et maintenant ?...

Face à la barbarie islamiste, qui après l’assassinat de plus de 240 personnes, dont des journaliste de Charly Hebdo et aujourd’hui le professeur Samuel Paty, la République peut-elle encore se contenter de quelques paroles d’indignation, tout en regardant ailleurs, persuadée que les assassins se servent de l’islam, lequel n’a rien à voir  ?

L’islam en tant que religion et les musulmans sont-ils si étrangers que cela aux assassinats

Tant que les musulmans n'auront pas fait le nettoyage dans cette religion, ils seront comptable des crimes islamistes et chacun d’entre eux peut franchir le pas pour devenir un égorgeur au nom d'Allah. Faire le nettoyage dans cette religion, c'est imposer une réforme de la théologie musulmane pour faire supprimer la partie politique et violente du coran rédigé pendant la période " Médinoise". Quelques exemples de ces textes violents : Sourate 5 verset 33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas ; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. Indiquant même comment il faut procéder : Sourate 8,  verset 12. Et ton Seigneur révéla aux Anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts ».  (Frappez donc au-dessus des cous… ce qui signifie « égorger »). 

Par période « Médinoise », il s’agit de la période où leur prophète, schizophrène, violent et criminel s'était réfugié avec sa horde de fidèles à Médine, après qu’ils fussent expulsés de la Mecque. Dés lors, n’hésitant pas à semer la terreur en massacrant surtout des Juifs, c’est pendant cette période que fut rajouter au coran la partie politique et violente. De nombreux théologiens ou Imams n’ont cesser et ne cessent de réclamer la suppression de cette partie du coran. Certains d’entre eux furent assassinés ou font l’objet de menaces de mort, accusés de « Blasphème » , ce qui est la pire accusation pour un musulman… Le problème, c’est qu’il y aurait aussi une interprétation des versets violents du coran au présent, alors que pour certains juristes de l’islam, ils relèvent d’une interprétation qui concernerait le passé. A lire : https://www.alajami.fr/index.php/2019/03/24/le-verset-le-plus-violent-du-coran-s5-v33/

Quand de « sympathiques » parents d’élèves peuvent parfois aider des bêtes féroces islamistes

Un très grand nombre de musulmans sont des hommes de bon sens, réellement pacifiques, et ils sont sincères lorsqu’ils désavouent cet assassinat des plus horribles, comme ils l’ont fait pour les précédents. Mais l’islam lui-même, tel que le donnent à connaître ses textes normatifs par le Coran et les hadiths (paroles attribuées au Prophète), est-il bien une « religion de paix et d’amour » ? On peut en douter, car leur prophète était plutôt un chef de guerre terrible qu’un religieux voué à son dieux et il ne se souciait guère de morale religieuse lorsqu’il massacrait des tribus Juives, s’accaparant les plus belles femmes au passage...

Par rapport à l’assassinat horrible de Samuel Paty, il suffit de se référer aux conditions dans lesquelles s’est déroulé l’assassinat du professeur Samuel Paty et le rôle de parents d’élèves musulmans , dont l’un d’entre eux, islamiste radical, via les réseaux sociaux a été responsable d’un emballement scandaleux.Comme le fait observer un des collègues de ce professeur, membre du syndicat SNEF/FSU, ce sont bien des « braves » parents d’élèves de confession musulmane, qui n’ont pas hésité à se joindre à la meute pour renseigner les plus virulents de leurs ami(e)s sur la vie privée du professeur. A savoir : donner son adresse et ses heures de sortie du collège, et ensuite se réjouir de l’assassinat. On peut d’ailleurs penser que ces « braves gens » sont probablement bien insérés dans la société, voir souvent très actifs dans les associations locales et en temps normal entretenant de bonnes relations avec leurs voisins non musulmans. Mais voilà, le fait d’évoquer et montrer la photo de leur prophète vénéré les transforme en complices de bêtes féroces. Ignoble !

Entre les assassinats de Charly Hebdo et du professeur Samuel Paty, c’est le coeur de la république que les islamo – fascistes qui ont frappé

Hier avec les assassinats de 240 personnes, dont, les journalistes Charly hebdo et aujourd’hui celui du professeur Samuel Paty d’une façon horrible, c’est la république qui est frappée en plein coeur. Cela démontre aussi que sous emprise de la religion musulmane et de sa pratique véhiculée, notamment, par les salafistes et surtout « les frères musulmans », un anonyme fanatisé peut franchir le pas pour devenir un égorgeur au nom d'Allah à l’image de certains qui l’ont fait y compris en laissant leur propre vie, car on leur a expliqué que ce n’est pas eux qui tuent, puisque le fait de tuer le « mécréant » résulte d’une décision de Dieu qui disculpe d’ailleurs totalement celui qui commet le crime :  sourate 8: Verset 17. «  Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre, ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient « .  Pour les musulmans, le Coran est un texte parfait dans son style et son contenu et c’est logique car selon eux, il a été dicté par Dieu !... Et si un musulman oserait mettre en question le Coran, il sait qu’il aurait les pires ennuis et risquerait fort de se retrouver sans tête…

Stop plus cela ! il est temps de neutraliser ceux qui encourage le crime islamiste

La République qui  garantit la totale liberté d'expression et le droit au Blasphème pour les religions  ne peut plus se contenter de manifestations impuissantes d’indignation face aux crimes islamistes à répétition. Il est par ailleurs, inadmissible que dans des établissements scolaires, des professeurs d'histoire fassent l'objet de réactions menaçantes de la part des élèves, drivés par des obscurantistes musulmans, lorsqu'ils évoquent la période de la Shoah ou les droits républicains en exposant des dessins ou photos de démonstration en appui au cours qu’ils donnent. Cela doit cesser une bonne foi pour toute! Nous avons trop tardé. on attend des actes de la part du Gouvernent, forts et immédiats, non homéopathiques. Et que l’on cesse enfin de regarder ailleurs !"

Une pieuvre nommée « les frères musulmans » qui déroule subtilement ses tentacules vénéneuses

Attention! Sauf à être suicidaire, Il faudrait, une bonne foi pour toute, prendre conscience que la façon dont les fascistes islamo-rouges-vert (couleur de l'islam)-bruns des Frères musulmans, telle une pieuvre, sont entrain d'enserrer la société Occidentale dans leurs tentacules pour imposer leurs lois islamistes ( charia) parmi les pires. Pour schématiser, le monde musulman aujourd'hui essentiellement sunnite se scinde en deux: il a ceux, bien que croyants, qui pratiquent leur religion sans politique en respectant la croyance des autres, et les autres qui ne cessent de progresser. Il s’agit des salafistes et des Frères musulmans (les pires des anti juifs) qui avancent masqués, souvent avec la gauche et les Verts sous couvert de victimisation et de lutte contre une prétendue islamophobie des Français. Les jeunes surtout sont « drivés » par Tarik Ramadan. Salafistes et plus encore les frères musulmans n'ont qu'un objectif prendre le pouvoir pour instaurer une dictature fasciste-islamiste... Un péril aujourd'hui est à l'image de ce que fut le nazisme, avec lequel leurs grands parents collaborèrent.

Nazisme et islamisme, cousin germain

Pour rappel : ce n’est pas récent qu’islamistes et nazis entretiennent des relations étroites tissées par les frères musulmans. On sait qu’ils firent l’objet d’une protection bienveillante d’Hitler au moment ou il exterminait 6 millions de juif.

Après la guerre, de nombreux fidèles du Reich qui avaient pris part à la solution finale ont trouvé refuge en Egypte, haut lieu des frères musulmans, et en Syrie., bien qu’elle fut encore sous mandat Français, Ils ont mis leur savoir-faire au service de ces deux Etats. Ils ont bénéficié du soutien actif de certains hauts dignitaires du Vatican, lesquels ont joué un rôle crucial dans l'exfiltration d'Europe des nazis. Dès 1948, Damas va accueillir Walter Rauff, l'un des logisticiens de la Shoah, célèbre pour avoir coordonné le déploiement de camions à gaz dans l'est de l'Europe( non pas comme carburant mais comme cambre à gaz itinérante. Avec une soixantaine d'officiers allemands (dont les chefs des camps de concentration de Sobibor et Treblinka), l'ancien patron de la Gestapo à Milan, sera chargé de reconstruire l'armée syrienne et de mettre en place les services de renseignements, le plus souvent en s'inspirant des structures de la Gestapo. L'enjeu était évidemment la lutte contre Israël, comme le reconnaîtra des années plus tard Rauff. (https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/1945-les-derniers-secrets-le-caire-et-damas-nids-de-nazis_1705501.html )

L’objectif des frères musulmans : islamiser l’individu, réformer l’État, imposer une domination mondiale de l’islam le plus rigoriste,

Comme Hassan Al-Banna leur fondateur, les frères musulmans considèrent que pour imposer la charia, il faut réformer l’individu en lui inculquant les valeurs de l’islam, c’est-à-dire en lui apprenant, moralement, mais aussi physiquement, militairement, à se battre pour ses valeurs centrales. Après avoir ré-islamisé l’individu, il s’agira de réformer la famille, la société, puis l’État. L’humanité étant une et indivisible, l’aboutissement ultime de ces réformes successives sera la conquête du monde. Comme le prêchait Hassan Al-Banna : » Il est dans la nature de l’islam de dominer, pas d’être dominé, d’imposer sa loi sur toutes les nations, et d’étendre son pouvoir à la planète entière ». L’ambition est là, dès le début.

Aujourd'hui le courant « Frères musulmans » est présent dans de nombreux pays du monde sous la forme d’organisations associatives, partisanes voire terroristes. En France, il est représenté par le réseau gravitant autour de l’organisation « Musulmans de France » (ex-UOIF) qui devrait être interdit, avec des prédicateurs comme hassan Iquioussen ou des associations locales comme « Havre de savoir. En Suisse, leur présence passe par le Centre islamique de Genève, dirigé par le prédicateur Hani Ramadan, petit-fils de Hassan Al-Banna et frère aîné de l’islamologue Tariq Ramadan spécialiste de l’endoctrinement des jeunes. En Tunisie, c’est le parti Ennahdha de Rached Ghannouchi. dans les Territoires palestiniens, c’est le Hamas. L’idéologie des Frères musulmans a influencé de manière déterminante de nombreuses formations islamistes telles que le Front islamique du salut (FIS) en Algérie ou le Parti de la Justice et du Développement (AKP) de Recep Tayyip Erdogän en Turquie. Elle a en outre notablement influencé le cheikh Abdallah Azzam, fondateur de l’organisation djihadiste Al Qaïda. Cette organisation dont Hollande et Fabius ont aidé militairement leur représentant en Syrie qu’est le « Front Al Nosra » prétextant « qu’ils étaient efficace contre Bachar Al Assad, comme l’avait déclaré Fabius à une question écrite d’un député LR, alors qu’il était ministre des affaires étrangères.

L’influence nazie dans le fonctionnement des Frères musulmans

Sa structure pyramidale est calquée sur les ligues fascistes de l’entre-deux-guerres, et plus particulièrement sur le parti nazi allemand. Il ne faut pas oublier qu’à cause du rejet des colonisateurs français et britannique, certains pays arabes ont été plus réceptifs que d’autres à la propagande nazie, diffusée par les écoles techniques et les radios allemandes, notamment implantées en Iran et en Égypte.

Comme le note l’historienne d’origine iranienne Ladan Boroumand: « Il est intéressant de constater que l’antisémitisme des mouvements islamistes a toujours une racine allemande. Jusqu’alors, les juifs étaient une minorité religieuse qui, à l’instar des Arméniens, des chrétiens, ou des zoroastriens, avait toujours été un peu méprisée. Pour autant, ils n’étaient pas perçus comme des gens puissants, sournois et comploteurs. Dans les clichés de l’époque, le juif peut être un usurier, un peureux, mais les notions de complot, d’une puissance occulte qui recherche le contrôle du monde, étaient étrangères aux musulmans.  Il y avait des relations effectives et idéologiques entre les nazis et les Arabes »

Or, dans les pays où l’hégémonie britannique était la plus pesante, comme en Iran et en Égypte, avec les tensions des années trente, puis pendant la guerre, il y a eu un mouvement de sympathie pour les Allemands. De son côté, l’Allemagne nazie en a profité pour créer des passerelles avec le monde arabe, y installant une présence technologique et scientifique lui permettant de diffuser sa propagande. La génération de nos parents ou grands parents, ceux qui étaient lycéens dans les années 1939-1945, y a été fortement exposée. C’est une génération qui, même de manière inconsciente, a été abreuvée par l’antisémitisme nazi. Les liens noués entre le grand mufti de Jérusalem, la plus haute autorité religieuse de Palestine, et Hitler montrent bien qu’il y avait des relations effectives et idéologiques entre les nazis et les Arabes.

Que faire maintenant ?

Aujourd’hui en France les Frères musulmans se sont glissés dans de nombreuses institutions, y compris politique et continuent de s’étendre. Faut-il interdire cette organisation ? Mais dans ce cas ne serait-pas une solution encore pire que celle de la tolérer en lui « coupant l’herbe sous les pieds » ? Les nombreuses associations qui assurent sa promotion méritent par contre que soit exercer une surveillance particulière, pouvant aller jusqu’à leur dissolution.

Il va de soit que toutes les mosquées doivent être placées sous vidéo surveillance et les prêches des imams enregistrées, comme cela existe dans d’autres pays. Les mosquées suspectes doivent être fermées et leurs imams étrangers, s’il y en a encore, reconduits dans leur pays d’origine. Pour les nationaux qui ont tenu des propos douteux incompatibles avec les valeurs de la république et leur missions religieuse, en plus des sanctions pénales qu’ils encourent éventuellement, il faut leur interdire définitivement l’accès des mosquées. Ce qui suppose de s’en donner les moyens, par exemple par un fichier national.

Une surveillance discrète doit être exercée pour les personnes qui exercent certaines fonctions dans l’entreprise, la fonction publique ou l’administration, la vie publique ou politique et sont suspectées d’appartenir aux frères musulmans ou salafistes, en cas de comportement douteux répétés ils doivent être neutralisés. Cela aurait évité le drame de la préfecture de police ou d’autres, comme ce chef d’entreprise Mr ; Hervé Cornara qui fut décapité par un de ses salariés à St. Quentin Fallavier dans l’isère en 2015.

Les services de la direction générale de sécurité intérieure (DGSI) doivent être renforcés en moyens d’investigation et de surveillance, effectifs, matériels informatique divers etc …

Il va de soit que toutes les personnes complices de l’assassinat du professeur Samuel Paty doivent faire l’objet d’une sanction pénale dissuasive exemplaire. A cet effet la loi doit être rapidement adaptée pour le permettre.

Face au développement de comportements séparatiste, il est urgent de rétablir les règles du droit républicain laïque, à savoir :outre la mixité dans les installations extra scolaires interdire le « voile islamique » comme la kippa et tout symbole religieux apparent dans les établissements scolaires ou pour des activités extrascolaires. Les parents qui s’y opposent doivent être sanctionnés pour atteinte à la dignité humaine, car imposer à des enfants une tenue à connotation religieuse à l’école est incompatible avec la loi de 1905 et évoquer la liberté religieuse prévue par la loi de 1905 n’a rien a voir.

Stopper toutes les campagnes de victimisation et de lutte contre l’islamophobie qui ne servent qu’à renforcer les criminels islamistes

Si les rassemblements pour exprimer l’émotion et l’indignation après un tel assassinat islamiste est normal, par contre ce qui est choquant c’est de voir certain(e)s politiques de gauche et des Verts y participer, alors que depuis des années ils soutiennent et dorlotent ceux qui aujourd’hui sont responsables de l’assassinat de Samuel Paty . Ce qui est inadmissible c’est que ceux là même qui étaient présent hier à l’instar de Mélenchon, et Jadot, Benbassa des Verts se trouvaient au coté des groupes islamiste qui nourrissent l’islamo - fascisme en manifestant contre la prétendue l’islamophobie des Français. Certains ayant l’outrecuidance de se mettre une étoile jaune comme si la France était sous un régime nazi. la repentance permanente comme celles des campagnes contre l’islamophobie ne sert depuis des années que de creuset aux criminel ou apprentis criminels islamistes. Ca suffit, Stop !

Repenser certaines situations résultant des politiques migratoires

La France a 6 frontières avec des pays limitrophes, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et l’Espagne. Aujourd’hui, face à certaines dérives cultuelles d’un Islam politique et violent, nous avons besoin d’une politique rigoureuse sur les fondamentaux de la république. La problématique migratoire, dont un accueil digne des personnes passe par une sélection obligatoire aux frontières entre celles et ceux qui sont réellement menacés dans leur pays et celles et ceux qui ne le sont pas, lesquels doivent être renvoyé d’office dans leur pays d’origine. Ce qui signifie une vigilance accrue aux frontières à l’égard des réfugiés de pays du proche et moyen orient, mais aussi de certains autres pays de l’Islam, dont les dirigeants de ces pays ne menacent pas la vie de leurs habitants, sauf s’ils sont proches ou affiliés à des terroristes Islamistes de Daech, Al Qaïda et consorts, Syrie, Irak, par exemple, sans oublier l’Afghanistan ou la Tchétchénie et demain probablement d’autres. Alors que la France, au service des avionneurs militaires et marchand d’armes, entretien des relations privilégiées avec l’Arabie Saoudite et le Qatar qui sont les soutiens les plus actifs et assurent la logistique des salafistes et des Frères musulmans, cela doit être corrigé. Des relations de coopération spécifiques doivent être entretenues par la France avec les gouvernements de Syrie et d’Irak, mais aussi avec tous les pays du sud de la Méditerrané, ainsi qu’avec les responsables Kurdes, dont la population souffre des exactions Turques. Cela suppose de rétablir les relations diplomatique avec la Syrie. Que cela plaise ou non, de deux mots on doit choisir le moindre.

Pour conclure

Il est évident que le risque zéro pour éviter un nouveau drame ne peut exister, mais encore faut-il considérer que si l’on est en guerre contre le terrorisme islamique, diverses mesures préventives doivent être prises à l’encontre d’organisations et de leurs membres pour qu’ils ne puissent passer aux actes…

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.