Spécial pour pro-nucléaire.

Comme tous les arguments raisonnables contre le nucléaire n’ont pas l’air de convaincre tout le monde j’ai une proposition.

Je continue à lire ici ou là des commentaires de médiapartiens favorables à l’électricité radioactive et même à son développement. Nous avons pourtant déjà 58 réacteurs en fonctionnement ou presque. Presque, parce que entre les pannes répétitives et l’eau des fleuves trop chaude pour permettre leur fonctionnement, en réalité il y en a moins qui tournent. Et oui, nos ingénieurs nucléocrates n’ont même pas été capables de prévoir qu’avec le réchauffement climatique qu’on connait et étudie depuis les années 80, la température des fleuves allait augmenter. Quand elle est trop chaude ils sont obligés de stopper ou ralentir des réacteurs comme à Bugey en ce moment.

guerre-nucleaire-01

 

Comme tous les arguments raisonnables n’ont pas l’air de convaincre tout le monde j’ai une proposition. Il s’agit de constituer une liste du nom, de l’adresse et du téléphone de tous ceux qui sont favorables au nucléaire, laquelle liste servira quand il faudra des volontaires pour faire le liquidateur ou le robot biologique autour d’un réacteur qui aura explosé. Je crois qu’il est juste que cela soit les partisans nucléophiles qui soient les premiers sur le terrain. Ils auront droit bien sûr à leurs pastilles d’iode, médicament souverain bien connu et distribué par EDF pour soigner préventivement contre l’irradiation. Moi à leur place j’en mettrais dans l’eau du robinet, on aurait peut-être moins de cancer.

tchernobyl-solarise-002

 

 

Donc, Mesdames et Messieurs qui aimez le nucléaire, merci de mettre en commentaire les renseignements demandés, je transmettrais à EDF. Les autres vous pouvez aussi commenter mais sans renseigner votre identité, pas de blagues ! Bien que si ca pète on crèvera aussi, mais moins vite.

 

Extrait : L'histoire d'une Catastrophe : Tchernobyl

https://youtu.be/_0DPvFmwJHQ?t=38m1s

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.