mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart lun. 8 févr. 2016 8/2/2016 Édition de la mi-journée

Vos preuves ! M. Thomas Cantaloube !

M. Cantaloube,

Suite à votre article du 26 aout 2013 dont le sous-titre est :

"L'emploi d'armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad change la donne : depuis ce week-end, les gouvernements occidentaux ont semble-t-il décidé de réagir en employant la force."

Je vous serais très reconnaissant de nous fournir les preuves qui vous permettent, au soir du 26 aout, d'affirmer que le régime syrien a utilisé des armes chimiques contre sa population.

Je n'affirme pas le contraire, mais je dis que le doute est permis. Donc puisque vous vous dîtes journaliste, j'attends les preuves de votre certitude.

A vous lire bientôt, j'espère. 

 

Article en question:

http://www.mediapart.fr/journal/international/260813/vers-des-frappes-militaires-sur-la-syrie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Bonsoir Daniel,

Dès que tu pourras, il serait bien que tu -et vous - trouviez l'opportunité de prendre connaissance de ce que Laurent Eyraud-Chaume a vécu et rapporté en France et des contacts que ses prestations, bien partagées par une grande famille des Hautes-Alpes, mais aussi de Provence, jusque Aubagne (13), mais aussi Gap bien sûr et de nombreux sites "Fase". Tu avais la vidéo de l'Héritage, ok, mais c'est aussi la Cie Le Pas de l'oiseau (pareil, pas pareil) qui entrainera l'humain que nous savons (mod Jaurès, largement et simplement explicité à la proche Fête de l'Huma VSD 13,14,15/9).

Le hic de départ est que Laurent possède son action et ses partenaires par Facebook et que inscrit par jeu avec un petit-fils, je ne l'avais pas pratiqué en août et que par ailleurs ma technique sur web, tu la sais très insuffisante. Te dirais suite

De mémoire, outre Passifou, - que je souhaite contacter et qui est d'ailleurs en tête de ta petite vingtaine de contacts - se trouvent Annie, On dit Cap (pour la rue). A plusse.

Pose questions, produis remarques essentielles à tes yeux. Merci

Bernard