La laïcité ne doit pas être une arme pour attaquer les cultes.

La laïcité ne doit pas être une arme pour attaquer les cultes ou pour nier le fait religieux. Elle est seulement un outil de défense des peuples contre les religions qui se montreraient trop conquérantes.

laicite-001

Notre laïcité française a été conçue en 1905. A cette époque une religion (la Chrétienne) occupait tous les terrains, idéologique, politique, législatif, intellectuel, moral. L’idée de nos aïeux législateurs, qui s’étaient ouverts au mouvement culturel des Lumières, était de franchir une étape de progrès humain en émancipant l’Etat de ce culte prépondérant en France.

Ce fut donc bien une réaction de défense de l’Etat républicain pour récupérer sans partage avec les cultes, les pouvoirs politiques, judiciaires et exécutifs.

Aujourd’hui, il me semble bien que quelques cultes (en France au moins deux) n’ont pas renoncé à récupérer une partie des pouvoirs qu’ils avaient avant notre loi séparative de 1905. Notamment en ce qui concerne le politique et le législatif. Cela justifie la nécessaire vigilance à déployer envers ceux qui trouvent notre laïcité pas assez ouverte, plurielle, tolérante, ou positive … et qui occupent des fonctions politiques. Ces adjectifs ont pour principal objectif d’en affaiblir la portée et la signification. Ils suggèrent que la laïcité, telle que pratiquée, serait « négative » et qu’il faudrait valoriser la contribution civilisatrice de la croyance au détriment de celle de la raison.

On voit bien que les reproches si souvent prononcés contre ceux qui tiquent quand un Président va baiser les pieds du Pape ou parle de modifier la loi de 1905, sont injustifiés. Déjà de nombreuses lois ont affaibli la laïcité, lois permettant le financement des cultes (interdit en 1905) comme la loi Debré de 1959, la loi Carle de 2009, … Il est absolument nécessaire que cet affaiblissement législatif sous pression des lobbys religieux cesse.

Il est absolument nécessaire de rappeler sans cesse à quoi sert notre laïcité française aux caractéristiques si originales : Séparation de l’Etat et des religions, par le non financement et la non reconnaissance des cultes, et dans le même temps, garantie de la liberté de conscience et du libre exercice des cultes pour tous les citoyens, dans le respect des lois républicaines.

Elle sert et l’a démontré depuis 114 ans, à nous débarrasser enfin des guerres de religions qui ont émaillées notre passé. Elle nous sert à vivre ensemble et non pas face à face, quelles que soient nos croyances religieuses, mécréants incroyants compris. Elle déclare que la loi républicaine des hommes et des femmes, est prépondérante sur toutes les vérités révélées qui ne sont pas et ne seront jamais reconnues par l’Etat. Elle participe, avec notre constitution, de la création d’une unique communauté républicaine mixte où toutes et tous sont membres à égalité, sans distinction de croyances, gage de paix.

PS : Classés dans les défenseurs de la laïcité par la presse propagandiste appartenant aux milliardaires, on entend beaucoup à la télé des membres de mouvements, partis ou associations d’extrême droite. Quand on les écoute attentivement on comprend vite que leur conception de la laïcité est biaisée car, s’ils disent attaquer les dérives intégristes de certains musulmans, ils défendent aussi celles des catholiques (anti avortement, anti PMA, etc.). Leur soi-disant laïcité est en réalité un cache pour leur racisme et leur xénophobie à l’égard des étrangers, d’origine arabe ou juive en particulier. Ces gens là ne sont pas laïques, ils cherchent juste à éviter les poursuites judiciaires et à rassembler autour d’eux les beaufs racistes simples d’esprits.   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.