Marianne ressuscitée pour République défigurée

Il faut conserver ce témoignage et sa blessure, ne pas la restaurer, la conserver précieusement en l’état. Elle est tragiquement ce que nous sommes, elle dit précisément ce qu’ils nous ont fait.

Marianne ressuscitée pour République défigurée Marianne ressuscitée pour République défigurée
Cette Victoire ailée est notre Marianne blessée.

Notre Marianne populaire en stuc a subi les outrages de la révolte. Cette reproduction en plâtre dont on a perdu le moule autant que celui d’une République sociale en plastique, réapparaît trépanée accusant avec force l’impéritie de nos gouvernants.

Elle est exactement nos visages, nos paysages, nos noms multiples, nos ressentiments. Elle est tragiquement ce que nous sommes, elle dit précisément ce qu’ils nous ont fait. Et qui d'autre exprime si parfaitement nos cris unis?

Symbole humilié mais ressuscité dans l'épreuve, il faut conserver ce témoignage et sa blessure, ne pas la restaurer, la conserver précieusement en l’état.

Elle n’est plus une simple copie dans un couloir, elle est devenue une œuvre indépendante qui exprime la puissance de la colère de ces journées qui font l’histoire. 

Dorénavant c’est elle qu’il faut défendre, soigner et placer avec détermination dans nos mairies et ministères. Au dessus de la tête de nos élus !

Qu’elle voyage à travers le pays et le temps !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.