François Fillon - Je vous salue Marie Fillon

Quand l’essentiel du bénéfice d’un emploi revient à un tiers ? Quand toute la mécanique du montage pointe vers le même tiers ? Quand la vacuité des preuves est accablante ? La simple proportion écrasante de la rétrocession interdit en toute logique d’envisager une autre hypothèse que celle de l'emploi fictif.

François et Marie Fillon au Trocadro François et Marie Fillon au Trocadro
Quand l’essentiel du bénéfice d’un emploi revient à un tiers ? Quand toute la mécanique du montage pointe vers le même tiers ? Quand la vacuité des preuves est accablante ? La simple proportion écrasante de la rétrocession interdit en toute logique d’envisager une autre hypothèse que celle de l'emploi fictif.

C’est une transformation personnelle à la hauteur de sa candidature mutante, d’une tension paradoxale extrême entre un programme de Vertus et une incarnation immorale. J’étais très occupé hier à me préparer à la France de Fillon, à celle qui impose la candidature historique et corrompue d’un homme mis en examen. Alors je m’adapte avec un peu d’avance, je m’entraîne froidement. J’ai préparé la facture salée pour le futur premier employeur de mes enfants. Une variante de salaire universel sous forme de rétrocession des 3/4 de leurs émoluments à venir. Une façon exemplaire pour la jeunesse de comprendre la dure réalité de la vie professionnelle, une expérience du monde que nous leur laissons en héritage. Puis atteignant enfin cet incroyable niveau de cupidité incestueux, sans aucune culpabilité, j’ai soudain pensé à Marie…

Marie Fillon a touché 46 000 €. Sympa.

Marie a rétrocédé 33 000 € à ses parents. Normal.

Le solde de Marie est de 13 000 € avant impôt sur le total perçu car précisait François Fillon dans sa Lettre aux Français : « Les sommes perçues ont en effet été strictement déclarées aux impôts, les revenus en découlant strictement imposés. »
Calcul de l’impôt de Marie (1) : 8 149 €

Solde net de Marie après rétrocession et paiement de l'impôt : 4 851€ pour 15 mois.

Soit 323 € net mensuel dans la poche de sa robe de mariée. Pas même une gratification de stagiaire au tiers du SMIC. 4 851 € ou 10% de commission du total perçu. Précisément le tarif habituel d’un prête-nom de costume à la Banque Monte Pashi par exemple. Mais qui ne prêterait pas son nom à son père ? Quelle occasion unique ! Puisque c’est la seule façon de ne pas avoir à rembourser son argent de poche au chef de famille. Et miracle de l’avarice, l’opération s’équilibre parfaitement après rétrocession. Marie dans sa majesté financière ne s’est pas enrichie. Elle doit, dix ans plus tard justifier de son tempérament de cigale et assumer toute seule, sans son mari, le remboursement du plus beau jour de sa vie. Dès lors, nous sommes autant embarrassés que les enquêteurs. Quand l’essentiel du bénéfice d’un emploi revient à un tiers ? Quand toute la mécanique du montage pointe vers le même tiers ? Quand la vacuité des preuves est accablante ? La simple proportion écrasante de la rétrocession interdit en toute logique d’envisager une autre hypothèse que celle de l'emploi fictif ou pour le moins d’un montage dont tout le profit revient aux seuls parents. Normal.

Un scandale dans le scandale. Nous étions nombreux à nous indigner de la différence de traitement entre Marie et Charles. Plus de 30% d'inégalité ! Au moins il respectait l’injustice du monde professionnel auquel il faut préparer nos enfants dans son esprit. En réalité, il l’a amélioré.

Charles Fillon a touché 29 000 €.

Charles a rétrocédé 30% de son salaire par virement mensuel, soit 8 700 €au total.

Le solde de Charles est de 20 300 € avant impôt.

Calcul de l’impôt de Charles (2) :  4 060 €.

Solde net de Charles après rétrocession et paiement de l'impôt : 16 204 € pour 6 mois. Soit 2 700 € net mensuel dans la poche du bermuda de Charles, ou 8,3 fois plus que sa sœur…

Au nom du père, du fils et du saint mari, je vous salue Marie Fillon.

 

 

 

(1) Calcul de l’impôt de Marie  :

Tranche 3 de 26 818 € à 71 898 €, pour un Taux de 30%, soit : (46 000 – 26 818) x 30% = 5 754 €

Tranche 2 de 9 710 € à 26 818 €, pour un taux de 14%, soit : (26 818 – 9710) x 14 % = 2 395 €

Total impôt : 8 149 €

Solde net après rétrocession et paiement de l'impôt = (13 000 – 8 149) = 4 851€ pour 15 mois. 323 € mensuel net après impôt.

 

(2) Calcul de l’impôt de Charles :

Tranche 2 de 9 710 € à 26 818 €€ Taux de 14% soit : (29 000-9710) x 14% = 4 060 €

Total impôt : 4 060 €

Solde net après rétrocession et paiement de l'impôt = (20 300 - 4 060) = 16 204 € pour 6 mois. 2 700 € mensuel net après impôt.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.