«  Chercher les camarades » un texte puissant d’Aurianne Abécassis

Chercher les camarades d’Aurianne Abécassis est une pièce à caractère politique, sur un sujet historique : la guerre civile espagnole. Ce texte édité chez Lansman a produit sur nous un effet grandement favorable. Et nous fait penser à Louise Michel et sa « révolution sociale ».

chercher-les-camarades
Tableau par tableau Aurianne Abécassis fait son chemin d’écriture en marchant, comme il est écrit dans la citation mise en exergue d’Antonio Machado : « marcheur, il n’y a pas de chemin, on fait le chemin en marchant ». 

Le départ de ce chemin qui se fait, est près de la frontière en 1948. Carmen enceinte et Ruben son mari veulent passer en Espagne. La passeuse, qui est une camarade, ne prends pas d’argent : « vous êtes sûrs que vous voulez dans ce sens ? (…) d’habitude les gens, c’est dans l’autre sens ». Mais la jeune Carmen, c’est son pays qu’elle veut l’Espagne : « Franco avait dit « je pardonne ». Juste après la guerre, c’est ce qu’il a dit. « vous pouvez rentrer ». Ce n’était pas tant de rentrer. Mais mettre au monde mon enfant oui, sur ma terre natale. Franco ou pas Franco ». Mais ce qui a le plus marqué Carmen c’est quand il a fallu repartir en France, avec son bébé et sans son homme.

Pour le temps présent l’action se passe soit dans un petit centre commercial, le lieu de travail de Micheline,  ou bien chez Carmen ou chez Rosario.

Carmen la grand-mère, Rosario et sa fille Micheline sont une lignée de femmes fortes : espagnoles de mère en fille.

L’héritage familial de Micheline semble s’incarner dans une des œuvres les plus célèbres de Pablo Picasso, Guernica. Aurianne Abécassis traite la guerre d’Espagne à travers le chemin de vie de ces trois femmes. Même si Micheline, qui n’a pas l’âge de son prénom, ne porte pas en elle les luttes des « camarades » qu’elle n’a pas connues, elle ne peut pas accepter le manque de générosité de sa patronne qui lui commande de verser de l’eau de javel sur les invendus de la supérette pour empêcher les pauvres de se nourrir, là non, elle ne peut pas. Même si elle risque de perdre son emploi.

Sa petite révolution de supermarché va peu à peu la rattraper par l’Histoire de  la guerre civile espagnole. Sa grand-mère a gardé des vieilles photos, elle fait du tri. Micheline remarque la photo d’un homme. Qui est-il ?

Chercher les camarades d’Aurianne Abécassis entre en ligne directe avec un théâtre de combat qui fait écho sur notre blog Les dits du théâtre. Cette pièce doit se jouer dans les écoles et universités tant sa pédagogie est utile pour l’Histoire Européenne, sans jamais servir aucune idéologie, ni intérêt douteux. Une pièce remarquable que nous recommandons avec force.

Chercher les camarades d’Aurianne Abécassis

Lansman Éditeur

Place de la Hestre 19

BE-7170 Manage Belgique

t. +32 64 23 78 40

f. +32 64 23 78 49

Contacter l'éditeur

http://www.lansman.org/

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.