Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

272 Billets

1 Éditions

Billet de blog 15 nov. 2015

Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

Farben de Mathieu Bertholet au Théâtre de la Tempête

Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Farben une pièce qui questionne la responsabilité morale du scientifique. L’attribution en 1920 du prix Nobel à Fritz Haber, chimiste allemand, fit scandale : en effet, la synthèse directe de l’ammoniac qu’il avait réalisée n’avait pas seulement servi à augmenter les rendements agricoles, mais à produire des gaz de combat, nommés gaz moutarde.

Les époux Haber, tous deux chimistes, portent la responsabilité de leurs rêves. Clara, croit en une science pour l’Humanité ; mais peut-elle être plus qu’une mère à l’approche de la Grande Guerre ? Fritz, inventeur des premiers gaz de combat, veut montrer qu’un Juif peut être aussi un bon allemand. Ironie de l’histoire, il ne sait pas que 25 ans plus tard, des millions d’autres juifs mourront de sa découverte dans les chambres à gaz.

En 1901, la première femme docteur en chimie, Clara Haber, est dans l’ombre de son mari qui travaille «  pour le bien de l’humanité ». La cuisine de Clara est le seul « laboratoire de chimie » qui lui soit autorisé. 

En 1915, les couleurs du gaz sont celles du danger de la science et de ses conséquences ;  et donne une fin tragique aux rêves impossibles de Clara Haber.  La passion scientifique aveugle la lucidité du chimiste Fritz Haber. Lors de la Grande Guerre, dix-huit mille hommes vont mourir à la première attaque au gaz de l’histoire. Clara ne peut plus supporter que leur science, leur travail aient mis fin à tant de vies. Le vert gazon a la couleur du linceul,  le rouge celui du sang qui la quitte. Clara Haber vient de se suicider, avec l’arme de service de son mari.

La mise en scène de  Véronique Bellegarde est un subtil arc-en-ciel ; dont chaque segment est la pièce d’un puzzle qui reconstitue l’image, d’un ensemble bien structuré. Un miroir liquide, un instrument à brumes, à la lisière des arts et de la science, sont les objets à illusion  avec lesquels jouent les comédiens. La direction d’acteur de Véronique Bellegarde, a mis la juste couleur du jeu, à chaque personnage. Bien interprété par Olivier Balazuc, François Clavier, Hélène Delavaut, Laurent Joly, Odja Llorca, et Sylvie Milhaud. Le tout laisse voir l’intégralité du puzzle où chaque pièce raconte, de manière autonome, l’histoire tragique d’un couple qui a rêvé trop haut. 

FARBEN

(éd. Actes Sud-Papiers)

De Mathieu Bertholet
Mise en scène Véronique Bellegarde

Avec Olivier Balazuc, François Clavier, Hélène Delavaut, Laurent Joly, Odja Llorca, Sylvie Milhaud 
Scénographie Véronique Bellegarde
Lumière Philippe Sazerat
Images Olivier Garouste
Composition musicale Médéric Collignon
Création sonore Tom Ménigault
Machines scientifiques et théâtrales Olivier Vallet
Costumes Laurianne Scimemi
Accessoires Philippe Binard

Théâtre de la Tempête - salle Copi

Cartoucherie, Route Du Champ de Manoeuvre 75012 Paris

Jusqu’au 13 DÉCEMBRE 2015

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h30
Durée 1h30

http://www.la-tempete.fr

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart