Théâtre. Ivan Viripaev. Prix Domaine étranger et prix de la Traduction des XXVes Journées de Lyon des auteurs de théâtre

Livre/Théâtre. « Les enivrés » d’Ivan Viripaev. Prix Domaine étranger et prix de la Traduction des XXVes Journées de Lyon des auteurs de théâtre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’homme enivré aime, et c’est là l’essentiel

In vino veritas ! Les enivrés avouent ce qui est caché au fin fond de leur soûlerie. L’alcool amène les 14 personnages, que compte la pièce, à des vérités extrêmes qu’ils n’auraient jamais atteintes autrement. Les langues se délient et parlent : de l’amour d’une mère, du sucré, d’un moine, des petits pains aux pavots, de la viande grillée et de Jésus, tout ça c’est du pareil au même. L’homme enivré, sous l’emprise de l’alcool, aime et c’est là l’essentiel. 

Du crépuscule jusqu’à l’aube, des hommes et des femmes enivrés boivent pour des raisons personnelles. Aimer les spiritueux, c’est entendre le Seigneur chuchoter dans son coeur, et aller à l’illusion que nulle mort ne perçoit. C’est se poser des questions, devant un abribus, que l’on ne prendra jamais : qui fait ça, sert à quoi ? C’est danser l’ivresse, en transe dans la boue de la vie. 

Être ivre et se voir ivre, et répéter à tue-tête : la mort n’est pas , belle Gülbahar. Cela a-t-il du sens ? La peur d’attraper le cancer de l’incertitude de ce qui adviendra demain ? Cela a-t-il du sens ? Se soûler à l’occasion d’un mariage, ou pour marquer le premier anniversaire de la mort d’un parent qui ne supportait pas du tout l’alcool. Cela a-t-il du sens ?  Prendre un bain tout habillé, voler la meilleure amie de sa femme,  et croire que l’on peut marcher sur l’eau. Cela a-t-il du sens ? Avoir un nom pour le jour et un autre pour la nuit et valoir un prix comme une marchandise. Cela a-t-il du sens ? Les enivrés perdent le contact, l’essentiel d’un monde qui serait amour, puisqu’il n’existe aucune liberté. Alors il ne reste plus qu’à tout rendre, ce que l’on a pris dans l’ivresse d’être Jésus ? 

Né en 1974 Ivan Viripaev, auteur russe, est également metteur en scène, comédien, scénariste et réalisateur. Prix Domaine étranger et prix de la Traduction des XXVes Journées de Lyon des auteurs de théâtre


Les Enivrés

Ivan Viripaev 

Éditions Les Solitaires Intempestifs

1 Rue Gay Lussac

25000 Besançon

http://www.solitairesintempestifs.com/livres/538-les-enivres-9782846814386.html

 


Collection Bleue
128 pages - prix : 13.00 €
Date de parution : Novembre 2014
ISBN 978-2-84681-438-6

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.