Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

272 Billets

1 Éditions

Billet de blog 23 mai 2018

«Change me», du mythe au fait divers, montage de Camille Bernon et Simon Bourgade

«Change me» d'après Ovide, Isaac de Benserade et la vie de Brandon Teena, est un montage de Camille Bernon et Simon Bourgade. Cet assemblage astucieux de deux textes et d’un fait divers qui date de 1993, raconte l’histoire tragique d’Axel, jeune transgenre habillé en garçon.

Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un fait divers mythique, conté par deux amants célestes

DR Change me

L'action se passe chez la mère d'Axel. Un appartement de classe populaire, situé dans une  province isolée du reste du monde. Les événements se déroulent de nos jours, en une même soirée jusqu'au lendemain matin. Axel cache à tous ses amis son secret. D'aucuns ne se doutent que la jeune femme est travestie, y compris sa petite copine.

" Je me propose de dire les métamorphoses des corps en des formes nouvelles…" 

Après la lecture de quelques lignes des métamorphoses d'Ovide, Léna, l'amie d'Axel, apparaît sur un écran. Elle témoigne et parle au passé de son amant dans une vidéo documentaire, sur la tragédie de Teena Brandon. 

"(…) En fait, j'aurais voulu qu'il me le dise depuis le début (…) je serais restée le soutenir, je l'aurais aidé à traverser ça". 

Flash-back deux ans plus tôt. C'est le jour anniversaire d'Axel. Sa mère entre dans la salle de bain et surprend Axel en plein rituel de transformation. Il veut rétablir ce qu'il a toujours été intérieurement. Un garçon. Il n'a jamais reconnu ce corps de fille ! Il aime Léna ! Il va le prouver ce soir en compagnie de ses deux potes ; Thomas et Jonathan, qui sont venus faire la fête. Mais cela va tourner court. Un album photos sur l'étagère va tout chambouler...

Le drame se joue, par intermittence, entre les témoignages des protagonistes du documentaire « The Brandon Teena Story », les scènes de la soirée chez Axel et des scènes de la pièce « Iphis et Iante ».

Camille Bernon et Simon Bourgade sont deux jeunes metteurs en scène très prometteurs. Avec talent, ils transcendent le vulgum pecus en une émotion versifiée de « Iphis et Iante », adapté par l’auteur Isaac de Benserade. Le texte d'Ovide devient alors contemporain ; et le langage banlieusard, de Thomas et Jonathan, semble appartenir au passé. La densité de nos sentiments fait dresser les poils sur nos bras. C'est un fait divers mythique, conté par deux amants célestes. Tout comme la vie genrée n’est pas une nouveauté qui serait apparue comme par enchantement, l’Alexandrin donne une idée que le transgenre, (comme les rimes féminines ou masculines, longues ou brèves), appartient à l’humain qui seul sait ce qu’il est en lui-même. 

Nous avons ici un digne récit, étincelant de tolérance, avec la magique métamorphose de Camille Bernon, coryphée transcendé, bien accompagnée par l'authentique Pauline Bolcatto, la fragile Pauline Briand, les deux furioso bondissants, Mathieu Metral et Baptiste Chabauty. Tous ensemble, ils sont venus nous dire que "l'autre" n'est pas un ennemi. Mais seulement une vie, comme l’avait écrit Ovide, dans : " un long poème depuis les origines du monde jusqu'à notre temps". 

Change me

D'après Ovide, Isaac de Benserade et la vie de Brandon Teena

Du 23 mai jusqu'au 10 juin 2018

Montage de Camille et Simon Bourgade

Mise en scène

Camille Bernon, Simon Bourgade

Avec Camille Bernon, Pauline Bolcatto, Pauline Briand, Baptiste Chabauty et Mathieu Metral 

Regard extérieur Mathilde Hug 

Scénographie Benjamin Gabrié 

Création vidéo Raphaëlle Uriewicz 

Lumières Coralie Pacreau 

Son Vassili Bertrand 

Conception dessin animé Marie Blandine Madec 

Réalisation dessin animé Angèle Chiodo d'après le film de Susan Muska et Greta Olafsdottir

Théâtre de la Tempête

Route du Champ de Manoeuvre 

75012 Paris

Téléphone : 01 43 28 36 36

du mardi au samedi
de 14h à 18h30

https://www.la-tempete.fr/saison/2017-2018/spectacles/change-me-82

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B