les-evenements-eric-didym

La pièce « The Events » de David Greig se joue dans une salle. Le genre d’endroit où une chorale pourrait répéter. Il y a quatre personnages : Claire, Le Garçon, Le Répétiteur, Une Chorale. Cette chorale doit être gaie et vive, précise l’auteur. En bon dramaturge Greig se souvient que la tragédie grecque est issue de la fête dionysiaque : du chœur, de l’unité de temps, d’action et de lieu. Un chœur qui définit les âmes, toutes les âmes. Bonnes ou mauvaises. Le coryphée c’est Claire. Elle nous apprend qu’elle est pasteur, qu’elle a une compagne Catriona, qu’elle dirigeait une chorale multiculturaliste,  et qu’avant  d’être face à un homme qui un jour a tiré sur ceux "qui ne sont pas d’ici », elle était heureuse. 

Parmi les personnages, il y a Le Garçon. Il nous raconte une histoire d’Aborigène et de navire qui transporte une classe sociale, la religion, la maladie et la violence. À la fin de son son récit, debout sur les rochers, il montre du doigt le navire et dit : « Tue-les. Tue-les tous. »

Dans The Events, les événements nous mettent à l’épreuve. Jusqu’à ce que notre âme quitte notre corps et la violence humaine. La pièce nous dit qu’il n’est plus admissible de mourir pour les idées d’un autre qui nie les différences. Pourtant nous ne sommes que deux pour cent de nous-mêmes, le reste nous le partageons avec les singes. David Greig fait bien de le rappeler à ceux qui prônent la haine d’autrui. Bien que son nom n’apparaisse jamais dans la pièce « The Events », David Greig évoque Anders Behring Breivik, un terroriste norvégien d’extrême droite, qui tua 77 personnes en juillet 2011. 

The Events est une pièce qu’il est impératif de voir. Tant sa densité est forte. Elle cherche à comprendre ce qui est arrivé à cette humanité si belle et dangereuse. Elle ne parle pas seulement des événements d’aujourd’hui, elle témoigne de l’homme,  et de ce qui lui arrive, depuis son origine terrestre. La mise en scène de Ramin Gray, qui accompagne ce texte viscéralement contemporain, ne fait pas assez se rencontrer la chorale et les comédiens.  Romane Bohringer et Antoine Reinartz semblent jouer à côté de ce personnage important. Il y a quelque chose qui manque. Nous percevons des vides ou des arrêts d’actions. Cela vient peut-être du gradin qui confine la chorale à un rôle de spectateur. Alors que le chœur et les comédiens auraient plus de liants en vivant l’espace ensemble. Mais cette petite observation ne doit pas être un obstacle pour découvrir un talentueux dramaturge : David Greig.

Extrait :

LA CHORALE – Vous détestez les étrangers ?

LE GARÇON : Je suis content que vous me posiez la question. Je ne déteste pas les étrangers. Je déteste le fait qu’il y ait des étrangers ici. Il y a une différence.

 

 

Les Événements (The Events)
De David Greig
Mise en scène Ramin Gray
Traduction Dominique Hollier
Avec Romane Bohringer et Antoine Reinartz
Dramaturgie Oda Radoor et Brigitte Auer
Assistant à la mise en scène Yves Storper
Compositeur John Browne
Scénographie Chloe Lambford
Son Alex Caplen
Lumière Sébastien Rebois


Production Centre Dramatique National Nancy Lorraine – La Manufacture, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Actors Touring Company (Londres)

Le spectacle The Events a été créé pour la première fois en langue anglaise le 4 août 2013 au Traverse Theatre d’Edimbourg.
Création française dans le cadre du festival RING 2016
Spectacle surtitré en anglais
À partir de 14 ans

Du 21 au 23 mai dans le cadre du Festival Ring de Nancy

Tournée 2017
Les théâtres de la Ville de Luxemboug – du 1er au 5 avril
Théâtre Varia – du 18 au 22 avril
CDN de Nancy – La Manufacture – du 25 au 29 avril
Théâtre de Grasse – les 4 et 5 mai
Théâtre National de Nice – les 9 et 10 mai
Théâtre des Célestins à Lyon – du 17 au 27 mai

 

Théâtre de la Manufacture

10 rue Baron Louis - BP 63349

54 014 Nancy Cedex

03 83 37 42 42

location@theatre-manufacture.fr

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.