Frangins la nouvelle pièce de Jean-Paul Wenzel au Lucernaire

Un mystérieux texto : « débarquez illico, mère au plus mal » réunit trois frères. 

Un taulard, un romancier, un magicien, se retrouvent sous le néon clair-obscur d’une cuisine qui visiblement n’est plus qu’un taudis. Un meuble chinois et une gazinière hors d’usage, imprégnés d’effluves de moisissures, témoignent de l’oeuvre du temps. De l’autre côté de la cloison, dans la chambre, la mère des trois frères s’éteint peu à peu. Deux femmes Muriel et Gaby, entre les souvenirs blessés et les destins silencieux des frangins, tempèrent des paroles, à fleur de peau, qui commencent à sourdre vingt-sept ans, trois mois et neuf jours  après cette « éternité » de silence. 

Si le temps était à combler dans sa pièce « Loin d’Hagondange (1975) », Jean-Paul Wenzel dans « Frangins », se donne celui de l’oubli. Non pas celui qui répare, mais plutôt celui qui doit disparaître. Ne fait-il pas dire au personnage de Philippe : les souvenirs écorchent l’âme

La survivance de cette fratrie est aussi marquée d’une enfance qui a subi l’abandon du père, le peu d’amour de la mère, et le doute, sur le tard, de ses origines bohémiennes. 

Le théâtre est une grande famille, dit-on. C’est peut-être ce qui a motivé Jean-Paul Wenzel à nous conter cette histoire fraternelle ? Et comme vous pouvez le lire ci-dessous, le hasard est parfois un déclic d’écriture :

L’écriture de Frangins est liée à un hasard assez drôle. Un jour, Jean-Pierre Léonardini me demande : « Pourquoi tu n’écrirais pas quelque chose pour nous deux ? ». Et quelques jours plus tard, Philippe Duquesne, sans rien savoir de la demande de Léonardini, me pose le même défi : que j’écrive une pièce pour lui et moi. Je suis donc parti écrire une pièce pour nous trois. J.P Wenzel

Cette co-mise en scène de Lou et Jean-paul Wenzel veut mettre en jeu le rythme, le mouvement, et les conflits des personnages. Qui est, pour Lou Wenzel, l’enjeu et le moteur d’une partition qu’elle se réjouit d’orchestrer. De ce côté-là, il y a encore quelques petits réglages à parfaire, mais rien de grave. Le stress d’une première rien de plus. Pour preuve, ces « frères » de théâtre que sont Philippe Duquesne, Jean-Pierre Léonardini, Hélène Hudovernik, Viviane Théophilidès et Jean-Paul Wenzel, ont été chaleureusement applaudi par un nombreux public.

 

Frangins de Jean-Paul Wenzel

mise en scène Lou Wenzel et Jean-Paul Wenzel 

du 26 Août au 11 Octobre 2015 : au Théâtre du Lucernaire – 75006 PARIS

53 rue Notre Dame des Champs : www.lucernaire.fr 

Réservations : 01 45 44 57 34 

"Frangins"  est aux éditions Les Solitaires Intempestifs

 http://www.solitairesintempestifs.com/livres/559-frangins-9782846814225.html

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.