Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

272 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 août 2015

Frangins la nouvelle pièce de Jean-Paul Wenzel au Lucernaire

Dashiell Donello
Je suis un homme libre !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

Un mystérieux texto : « débarquez illico, mère au plus mal » réunit trois frères. 

Un taulard, un romancier, un magicien, se retrouvent sous le néon clair-obscur d’une cuisine qui visiblement n’est plus qu’un taudis. Un meuble chinois et une gazinière hors d’usage, imprégnés d’effluves de moisissures, témoignent de l’oeuvre du temps. De l’autre côté de la cloison, dans la chambre, la mère des trois frères s’éteint peu à peu. Deux femmes Muriel et Gaby, entre les souvenirs blessés et les destins silencieux des frangins, tempèrent des paroles, à fleur de peau, qui commencent à sourdre vingt-sept ans, trois mois et neuf jours  après cette « éternité » de silence. 

Si le temps était à combler dans sa pièce « Loin d’Hagondange (1975) », Jean-Paul Wenzel dans « Frangins », se donne celui de l’oubli. Non pas celui qui répare, mais plutôt celui qui doit disparaître. Ne fait-il pas dire au personnage de Philippe : les souvenirs écorchent l’âme

La survivance de cette fratrie est aussi marquée d’une enfance qui a subi l’abandon du père, le peu d’amour de la mère, et le doute, sur le tard, de ses origines bohémiennes. 

Le théâtre est une grande famille, dit-on. C’est peut-être ce qui a motivé Jean-Paul Wenzel à nous conter cette histoire fraternelle ? Et comme vous pouvez le lire ci-dessous, le hasard est parfois un déclic d’écriture :

L’écriture de Frangins est liée à un hasard assez drôle. Un jour, Jean-Pierre Léonardini me demande : « Pourquoi tu n’écrirais pas quelque chose pour nous deux ? ». Et quelques jours plus tard, Philippe Duquesne, sans rien savoir de la demande de Léonardini, me pose le même défi : que j’écrive une pièce pour lui et moi. Je suis donc parti écrire une pièce pour nous trois. J.P Wenzel

Cette co-mise en scène de Lou et Jean-paul Wenzel veut mettre en jeu le rythme, le mouvement, et les conflits des personnages. Qui est, pour Lou Wenzel, l’enjeu et le moteur d’une partition qu’elle se réjouit d’orchestrer. De ce côté-là, il y a encore quelques petits réglages à parfaire, mais rien de grave. Le stress d’une première rien de plus. Pour preuve, ces « frères » de théâtre que sont Philippe Duquesne, Jean-Pierre Léonardini, Hélène Hudovernik, Viviane Théophilidès et Jean-Paul Wenzel, ont été chaleureusement applaudi par un nombreux public.

Frangins de Jean-Paul Wenzel

mise en scène Lou Wenzel et Jean-Paul Wenzel 

du 26 Août au 11 Octobre 2015 : au Théâtre du Lucernaire – 75006 PARIS

53 rue Notre Dame des Champs : www.lucernaire.fr 

Réservations : 01 45 44 57 34 

"Frangins"  est aux éditions Les Solitaires Intempestifs

 http://www.solitairesintempestifs.com/livres/559-frangins-9782846814225.html

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Des titres de séjour suspendus aux « principes de la République » 
Le ministre de l’intérieur veut priver de titre de séjour les personnes étrangères qui manifestent un « rejet des principes de la République ». Cette mesure, déjà intégrée à la loi « séparatisme » de 2021 mais déclarée inconstitutionnelle, resurgit dans le texte qui doit être examiné d’ici la fin de l’année. 
par Camille Polloni
Journal
Le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — États-Unis
L’auteur britannique Salman Rushdie poignardé
Salman Rushdie était hospitalisé vendredi après avoir été poignardé, alors qu’il s’apprêtait à prendre la parole sur une scène de l’État de New York.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Conjoncture
Le nouveau plein emploi n’est pas le paradis des travailleurs
De l’emploi, mais des revenus en berne et une activité au ralenti. La situation est complexe. Pour essayer de la comprendre, Mediapart propose une série de deux articles. Aujourd’hui : pourquoi le nouveau plein emploi ne renforce pas la position des salariés.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
« Les Crimes du futur » de David Cronenberg : faut-il digérer l'avenir ?
Voici mes réflexions sur le dernier film de David Cronenberg dont l'ambition anthropologique prend des allures introspectives. Le cinéaste rejoint ici la démarche de Friedrich Nietzsche qui confesse, dans sa "généalogie de la morale", une part de cécité : "Nous, chercheurs de la connaissance, nous sommes pour nous-mêmes des inconnus, pour la bonne raison que nous ne nous sommes jamais cherchés…"
par marianneacqua
Billet d’édition
Entretien avec Leonardo Medel, réalisateur de « La Verónica »
Après une sélection au festival de Biarritz et au festival international du nouveau cinéma latino-américain de La Havane où il reçut le Prix FIPRESCI de la critique internationale, « La Verónica » sortira officiellement dans les salles en France à partir du 17 août 2022. L'opportunité de découvrir un cinéaste audacieux autour d'une critique sans concession des excès des influenceurs sur le Net.
par Cédric Lépine
Billet de blog
« As Bestas » (2022) de Rodrigo Sorogoyen
Au-delà de l’histoire singulière qui se trouve ici livrée, le réalisateur espagnol permet une nouvelle fois de mesurer combien « perseverare » est, non pas « diabolicum », comme l’affirme le dicton, mais « humanissimum ». Et combien cette « persévérance » est grande, car digne de l’obstination des « bêtes », et élevant l’Homme au rang des Titans.
par Acanthe
Billet de blog
DragRace France : une autre télévision est possible ?
Ce billet, co-écrit avec Mathis Aubert Brielle, est une critique politique de l'émission DragRace France. Il présente la façon dont cette émission s'approprie les codes de la téléréalité pour s'éloigner du genre en matière de contenu et de vision du monde promue.
par Antoine SallesPapou