« Begin the Beguine » de John Cassavetes, un arc-en-ciel au purgatoire

Pour la recréation d’une production Burgtheater, Vienne & Needcompany, (2014), Jan Lauwers met en scène « Begin the Beguine » que John Cassavetes avait écrit peu avant sa mort pour Peter Falk et Ben Gazzara pressenti dans les rôles de Gito Spaiano et Morris Wine. Ce qui n’a jamais été plus loin qu’une phase préparatoire se réalise aujourd’hui au théâtre, dans une belle performance d’acteur.

DR Begin the Beguine DR Begin the Beguine
Y a-t-il un arc-en-ciel au bout de cette route qui mène à la côte ? La mer berce-t-elle d’illusion Gito Spaiano et Morris Wine, derrière ces rideaux baissés d’une vue imprenable ? Sont-ils dans l’impasse d’une vie où la lumière fait défaut ? L’amitié, l’amour, le sexe sont-ils encore l’aliment d’un esprit philosophe ? Leur mère aurait-elle été une femme autre que les prostituées qui défilent dans leur chambre ? John Cassavetes (1929-1989) a-t-il écrit Begin the Beguine d’un purgatoire a-moral pour nous dire son amour de l’amour ? 

Jan Lauwers, comme dans la Divine comédie de Dante, place l’arc-en-ciel « Begin the Beguine » de Cassavetes au sommet d’une montagne tragique qui ne laisserait voir que les couleurs trompeuses du spectre des relations humaines. La photo en noir et blanc de “Husbands”, au dénouement de la pièce, va dans ce sens. Elle s’expose comme pour signifier la frontière qui sépare la mort de la vie, loin du début bachique de la nudité. 

Jan Lauwers, met en concordance l’espace et les corps situés entre l’intérieur et l’extérieur de ce qui se voit et s’entend tel un tableau charnel, en mettant en avant le jeu des merveilleux comédiens que sont Gonzalo Cunill, Romy Louise Lauwers, Juan Navarro et Inge Van Bruystegem. Un arc-en-ciel théâtral à voir par tous les temps.

 

 

 

BEGIN THE BEGUINE
John Cassavetes

Mise en scène
Jan Lauwers

Assistante à la mise en scène et dramaturgie
Elke Janssens

Traduction en français
Dominique Hollier

Traduction en espagnol
Antonio Fernandez Lera

Avec Gonzalo Cunill, Romy Louise Lauwers, Juan Navarro et Inge Van Bruystegem

Spectacle en français, en anglais et en espagnol, surtitré en français

Photo ©Marc Ginot

 

Production déléguée Humain trop humain - CDN Montpellier- Domaine de Grammont

du 26 janvier au 3 février 2017 à 20h 

http://www.humaintrophumain.fr/web

 

Les soirs de représentation : navettes gratuites pour hTh !

Aller : départ Place de France à Odysseum, dès 19h, plusieurs rotations jusqu’à 19h 40.

Retour : après la représentation, plusieurs rotations pendant 1h20, arrivée Place de l’Europe à Antigone.

 

 


 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.