David Dufresne
Écrivain-documentariste, Allo Place Beauvau, «Dernière sommation» (Grasset), Un pays qui se tient sage (2020), punk rock et contre filatures.
Pigiste Mediapart

91 Billets

2 Éditions

Billet de blog 11 avr. 2020

Corona Chroniques, #Jour26

David Dufresne
Écrivain-documentariste, Allo Place Beauvau, «Dernière sommation» (Grasset), Un pays qui se tient sage (2020), punk rock et contre filatures.
Pigiste Mediapart

VENDREDI 10 AVRIL 2020 - JOUR 26

MATIN. Appel d’un ami, qui attire mon attention sur le PDG d’Axa. L’assureur avance qu’il y aurait du juteux à se faire, avec le Coro (comme l’appelle mon ami). Le géant français (5 milliards de bénéfs en 2016) planche sur une assurance pandémie, sorte de contrat catastrophe naturelle XXL. Si le capitalisme pouvait tirer profit de sa propre capitulation, il serait le premier à se tirer dessus.

Lecture d’une enquête de Mediapart sur les manœuvres des appareils à gauche, très habiles également dans le geste suicidaire. A trois semaines de confinement, c’est fou comme les habitudes d’Avant resurgissent. Les nuances disent la déroute annoncée : Verts, Socialistes, Insoumis, Communistes, ça se parlerait « de manière subtile mais notable », « avec une magnanimité teintée d’une pointe d’ironie », « de manière encore sibylline ». De mon balcon improvisé, entre huisserie des fenêtres qui cisaille les jambes et appuie-main qui s’enfonce dans la joue, je devine les batailles affligeantes pour leurs strapontins de pouvoir, toutes ces lames rouillées qui ont déjà tant servi, prêtes à poignarder le bout de bidoche et d’idéal qui restent. Du Axa version gauche parlementaire. Sauf sursaut, il y a fort à parier que tout ce sauve-qui-peut finira bien rangé dans des urnes funéraires — ou des channels YouTube, à coups de likes puérils et de disgrâce totale. Qui, pour être à la hauteur de l’Après ?

Au courrier, je déballe le collage-cadeau de Samuel, neveu du Sud-Ouest et de 6 ans. Il a disposé des brins d’herbe, qui font des arbres, une pierre, qui fait une marre, seize brindilles, qui font une maison (une porte, deux fenêtres), une marguerite, qui fait une poignée, quatre feuilles de chêne, qui font un toit, et une fleur séchée de pissenlit, qui fait un soleil retrouvé. L’herbier est signé : « Je t’offre un jardin pour ton appartement. »

APRÈS-MIDI. L’autopsie du sans abri retrouvé mort dans le commissariat de Béziers (cf. Corona Chroniques d’hier) n’aurait rien donné de concluant. Les termes exacts distillés dans la presse locale sont : « rien n’explique de façon évidente les causes de son décès ». Mais le parquet s’empresse de faire savoir (et de façon évidente à faire diversion ?) que « les médecins ont retrouvé, dissimulés dans une poche interne du slip du défunt, quatre petits pochons d’un total de moins de 2 g contenant une poudre blanche qui va faire l’objet d’analyses. » Procédés d’Avant, bis repetita.

Pablo Servigne, collapsologue en chef, vit son heure de gloire, et a l’élégance de s’en défaire (« cette crise, je ne l’avais vue pas venir », à l’inverse d’un certain nombre de scientifiques dont les travaux antérieurs à la crise, et qui surgissent ça et là, disent l’ampleur du marasme de la politique-courte-vue). Au Monde, le théoricien de l’effondrement se fait médecin légiste à son tour : cette crise, c’est « une crise cardiaque générale » qui met à nu l’« extrême vulnérabilité de nos sociétés  ». Il ajoute, à propos de la rhétorique militaire à l’œuvre : « Je ne vois pas un état de guerre, je vois un état de siège. Comme une citadelle assiégée, tout est à l’arrêt, et pour tenir le plus longtemps possible, confinés, il nous faut prendre soin les uns des autres, réduire nos besoins, partager. »

SOIR. A 20h, #ManifAuBalcon puis séance de confi-streaming. Vu, enfin, Parasite, venu d’un pays où on flique et teste en masse (Corée du Sud), Palme d’or 2019, Oscar du meilleur film étranger, Covid d’or 2020. Un film d’aujourd’hui, entre farce populaire sanglante et huis-clos totalitaire (nous sommes désormais trois milliards cinq cent mille terriens en quarantaine, et plus de cent mille définitivement). Je m’endors avec cette question : sommes-nous tous des Geun-sae, le mari de la gouvernante sequestré dans la cave ? Suivie d’une autre : serons-nous aussi furieux que lui, une fois à l’air libre ?

Demain, on sort.

  • Moral du jour : 5/10
  • Ravitaillement : 3/10
  • Sortie : 0
  • Speedtest Internet : 938 Mbps (mais avec ralentissements notables sur certains sites)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille