David Dufresne
Écrivain-documentariste, Allo Place Beauvau, «Dernière sommation» (Grasset), Un pays qui se tient sage (2020), punk rock et contre filatures.
Pigiste Mediapart

91 Billets

2 Éditions

Billet de blog 14 avr. 2020

Corona Chroniques, #Jour29

Partout, on salue l’humilité du Président. Être humble, il faut être humble, l’humilité comme seul guide : l'humilité s'est imposée dans un geste barrière inespéré entre ceux qui ont le pouvoir et ceux qui le lorgnent. Georges Bataille écrit : « L’orgueil est la même chose que l’humilité : c’est toujours le mensonge. »

David Dufresne
Écrivain-documentariste, Allo Place Beauvau, «Dernière sommation» (Grasset), Un pays qui se tient sage (2020), punk rock et contre filatures.
Pigiste Mediapart
Paris, 20h02, 13 avril 2020

LUNDI 13 AVRIL 2020 - JOUR 29

MATIN. L’attente et l’abattement. Rien à la fenêtre, ou si peu. Mais le peu est parfois beaucoup, quand une fillette apprend le roller à son père, qui joue (ou peut être pas) au couillon.

APRÈS-MIDI. Toujours l’expectative et la crainte, du court terme, que ça n’en finisse pas ; et du long terme, que tout ça tourne vraiment mal. Et ces questions lancinantes, qui enferment l’enfermement : comment s’organiser pour l’Après, aller avec qui, vers quels lendemains, et comment dessiner ces enchantements ?

(Penser à se mettre « Summertime Blues » de Cochran sur YouTube — sa banane et son jeu de guitare, épaules qui chaloupent et sa Les Paul qui sonne, qui sonne : meilleurs remparts contre la folie triste du monde).

Puis, un courriel venu de Graulhet, Tarn, pour un déchirement :

« Mon père, âgé de 93 ans, est placé en Ehpad. Ma mère lui rendait visite le matin, passait l’après-midi auprès de lui, le faisait manger le soir pour soulager le personnel, tout cela avant le confinement. Suite à la décision de former un cordon sanitaire autour des Ehpad, elle a arrêté ses visites. L’établissement est ouvert sur la voie publique, un gazon à traverser et l’on se retrouve devant la porte fenêtre close de la chambre. Chaque après-midi, à 16 h, ma mère se rend devant cette fenêtre, sourit à mon père, lui écrit un petit mot sur une ardoise. Jeudi, elle a été verbalisée par les gendarmes et chassée parce qu’elle stationnait devant la fenêtre, 135 euros d’amende et interdiction de revenir. Moi ça me crève le cœur, pour lui et pour elle… »

SOIR. A 20h, #OnGifle. A 20h02, #OnMacronne en silence. Le Président met une éternité à nous donner l’éternité. Le déconfinement, qui ne dit plus son nom, ce sera le 11 mai, dans un mois. Un mois. Un mois. Un mois.

A 20h30, ça jacasse déjà sur tous les sites d’info. Partout, on salue l’humilité du Président. Être humble, il faut être humble, l’humilité comme seul guide : depuis des jours, ces éléments de langage se sont imposés, à droite, à gauche, comme aux extrêmes (-droite, -gauche et -centre), dans un geste barrière inespéré entre ceux qui ont le pouvoir, et qui n’ont rien fait, et ceux qui le lorgnent, et qui ne sauront quoi en faire. Dans Le Coupable, Georges Bataille (trop offensif surréaliste pour que Breton le Pape le conservât dans l’équipe) écrit : «  L’orgueil est la même chose que l’humilité : c’est toujours le mensonge. »

21h, par FaceTime, une femme craque. Pas pour elle, pour ses semblables, celles et ceux qui sont en âge de crever en Ehpad, et aux proches desquels Emmanuel Macron vient d’annoncer qu’il aimerait assurer « la visite en fin de vie, afin de pouvoir leur dire adieu ». Car c’est ainsi ces temps ci : on peut faire des drive, mais pas des adieux. Cette femme en larmes, de toute ma vie, ce doit être la deuxième fois que je la vois ainsi. Cette femme, c’est ma mère. Qu’elle en soit certaine ; et eux, sûrs, les prétendants à ce que rien ne change : la maréchaussée sans cœur comme ses pleurs construisent l’Après (qui finira bien par chanter).

  • Moral du jour : 4/10
  • Ravitaillement : 5/10
  • Sortie : 1
  • Speedtest Internet : 937 Mbps

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila pour un contrat minier géant
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)
Journal — International
Des millions volés à l’État ont financé un retrait de cash par le directeur financier de Kabila
L’entreprise congolaise Egal, qui a détourné 43 millions de dollars de fonds publics en 2013, en a reversé 3,3 millions sur un compte de la présidence de la République de RDC afin de compenser un retrait d’espèces effectué par le directeur financier du président Joseph Kabila.
par Yann Philippin
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes (Sarthe), qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah

La sélection du Club

Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay