Nice, Paris, les enseignements du 1er mai 2018

On dit les Black Blocs d'extrême gauche mais la gauche n'a rien à voir avec eux. Face aux extrêmes-droites européennes nous avons organisé à Nice un 1er mai fraternel et bienveillant. Les ultra-libéraux veulent une UE uniquement économique. L'extrême droite propose une Europe politique, mais populiste et xénophobe. A nous de bâtir une Europe politique fondée sur l'éco-socialisme et l'humanisme.

Je condamne avec la plus grande fermeté les violences commises hier à Paris par les "Black Blocs". On les dit "d'extrême gauche" mais la gauche n'a rien à voir avec cela. La gauche c'est l'humanisme, la solidarité, la défense de l'égalité, des libertés et de l'intérêt général. Nous avons organisé à Nice un 1er mai sans violence, déterminé, fraternel et bienveillant.

Le FN, en invitant à Nice des partis ouvertement homophobes, sexistes, racistes et révisionnistes, a montré son vrai visage. Ne laissons jamais dire que c'est un parti respectable et républicain. Ne laissons pas Nice devenir le point de ralliement de l'extrême droite européenne, le point de convergence des haines.

La droite locale qui, au quotidien, met en oeuvre une politique d'exclusion et fait sienne les thèses d'extrême-droite n'est absolument pas légitime à jouer les remparts anti-FN. A l'imposture du FN qui tente de se faire passer pour un parti capable d'incarner les valeurs de la République, elle ajoute sa propre imposture qui consiste à prétendre s'opposer au FN tout en mettant en application une politique digne des villes frontistes (lire ici).

Marine Le Pen a lancé hier à Nice la campagne électorale du FN pour les élections européennes. Les ultra-libéraux ne veulent que d'une Union Européenne économique et empêchent systématiquement toute tentative d'Europe sociale. Mais l'extrême droite, elle, propose une Europe politique. Mais cette Europe-là est populiste et xénophobe. A nous de bâtir une Europe politique fondée sur l'écologie politique, une Europe humaniste, sociale et solidaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.