David Nakache

Président de l'association "Tous citoyens !"

Nice - France

Sa biographie
Etre humaniste c'est penser qu'il y a en chacun de nous la même humanité et le droit à la même dignité. Etre universaliste c'est penser que nous sommes tous égaux devant la loi sans distinction d'origine, de race, de religion ou de genre. Cette égalité de droit fonde la lutte contre toute forme de discrimination. On peut ainsi être blanc et lutter contre le racisme, être athée et lutter contre l'islamophobie, être juif et lutter pour Gaza, être hétérosexuel et lutter contre l'homophobie et la transphobie, être un homme et se battre pour les droits des femmes, etc.
Son blog
100 abonnés Blog de David Nakache
Voir tous
  • Je sauve des vies, je sors de chez moi

    Par
    Admettre enfin que, face au Covid, mieux vaut sortir que rester chez soi constitue un revirement complet de stratégie. La conclusion est simple : le confinement était une erreur. Après un an de contradictions et d'improvisations sanitaires, après un an d'excès sécuritaires et liberticides, il est temps de réinvestir pleinement notre citoyenneté.
  • Non à l'interdiction d'accès au bord de mer à Nice !

    Par
    "Homme libre toujours tu chériras la mer" écrivait le poète. L'interdiction d'accès au bord de mer à Nice est absurde et contre-productive. L'insatiable et irrépressible besoin d'interdire de certains dirigeants touche au ridicule mais n'en demeure pas moins pénalisant pour habitants.
  • Notre seuil démocratique de tolérance est atteint

    Par
    L’exigence citoyenne de démocratie, de cohérence et de justice sociale face aux privations de libertés dues aux restrictions sanitaires est pleinement légitime. L'équation est simple : plus la démocratie fera défaut et moins les mesures imposées, quand bien même elles seraient indispensables, seront acceptables et acceptées. Notre seuil démocratique de tolérance est atteint.
  • Xénophobie municipale à Nice

    Par
    Christian Estrosi m'attaque à nouveau en justice. Le prétexte ? J'ai constaté que Nice avait un maire xénophobe, c'est-à-dire "hostile aux étrangers". Or l'analyse de la politique menée à Nice le confirme amplement. Y a-t-il une xénophobie municipale à Nice ? Audience le 11 janvier à 13h30 au TGI de Nice.
  • Après Nice, six erreurs à ne pas commettre

    Par
    L'attentat de la basilique Notre Dame à Nice a donné lieu à une surenchère de propositions contraires aux valeurs de la République et de la démocratie françaises. Ces propositions donnent raison au terrorisme en incitant à renoncer de nous-même à défendre ce que le terrorisme combat : l'Etat de droit, la liberté, l'égalité, la laïcité, l'accueil et l'esprit des Lumières.