Canicule, vigilance orange : rétablir l'eau pour tous à Nice !

L'association "Tous citoyens !" et vingt deux partenaires associatifs, syndicaux et politiques en appellent au Maire de Nice et au Préfet des Alpes-Maritimes pour le rétablissement, de toute urgence, de l'eau pour tous à Nice : respect du plan canicule et fin des mesures discriminatoires à l'encontre des SDF et personnes en grande précarité.

L'eau pour toutes et tous à Nice !

 La Ville de Nice a coupé l'eau de la fontaine de la Place du Pin pour éloigner les SDF, prétextant d'une demande de commerçants du quartier en raison des nuisances que leur présence provoquerait. En réalité, la très grande majorité des commerçants et restaurateurs sont opposés à cette fermeture et demandent simplement des mesures accrues de propreté et de sécurité.

On éloigne les pauvres, on ne combat pas la pauvreté. 

L'eau, c'est la vie. Couper l'accès à l'eau potable est inacceptable. Il ne s'agit de pas de positionnement politique mais du respect des conditions minimales d'existence.

Nous sommes, de plus, en alerte canicule et il est fortement recommandé à tous de s'hydrater au maximum. Couper l'accès à l'eau potable durant une alerte canicule, quel que soit le prétexte, est un acte irresponsable, contraire à la santé publique et à l'intérêt général.

Nous, riverains, associations, partis, syndicats, demandons :

- Le rétablissement en urgence de l'eau potable pour tous partout dans la ville

- La fin des mesures discriminatoires prises à l'encontre des SDF (arrêté anti-mendicité, mobilier urbain anti-SDF, insuffisance programmée des places d'hébergement d'urgence, suppression progressive des toilettes et douches publiques gratuites, etc.) et, au contraire, une réelle concertation et des mesures concrètes pour assurer des conditions d'existences dignes aux personnes en grande précarité à Nice : SDF (notamment les femmes), Roms, travailleurs pauvres, personnes âgées précaires, etc. 

Nous demandons également au Maire de Nice de bien vouloir nous recevoir pour faire toute la lumière sur ces mesures discriminatoires et œuvrer de façon constructive à l'amélioration des conditions de vie des personnes en grande précarité à Nice.

Enfin, nous demandons au Préfet des Alpes-Maritimes de faire respecter les mesures de santé publique en cas de canicule partout dans le département : à Nice comme ailleurs et sans aucun délai.

Premiers signataires : Les Amis de la liberté, Attac 06, Café suspendu Nice, la CGT 06, Convergence Services Publics, EELV 06, Ensemble ! Nice, France Insoumise, France Insoumise Migrants et Réfugiés, la FSU 06, Génération-s 06, la LDH section Nice, le Mouvement pour la paix 06, le MRAP, le NPA 06, Nice au Cœur, le PCF 06, le PS 06, le Parti de Gauche 06, RESF 06, le SAF Section Nice, Solidaires 06, Tous citoyens !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.