Nuit Debout, bain de jouvence démocratique

Le temps de la mobilisation citoyenne est venu. Beaucoup espéraient un Podemos français, d'autres croyaient encore au leader providentiel. Si le renouveau arrive en France, il viendra d'une multitude de citoyens décidés à ne pas déserter l'espace public, à faire vivre la démocratie, chacun apportant sa part. Nuit Debout est le bain de jouvence démocratique dont notre République a besoin.

Je les entends les grincheux, les révolutionnaires en pantoufles et les commentateurs narquois. Je les vois venir les nostalgiques de mai 68 qui crient désormais à la première dalle retournée. Je me surprends à ne plus être surpris par les pourfendeurs de l'ordre établi, les donneurs de leçons, les leaders charismatiques des forces de progrès qui regardent d'un air condescendant la jeunesse de France.

Nuit Debout est un bain de jouvence démocratique. C'est l'expérimentation sans cesse renouvelée de la démocratie directe, sans filet, sans notes et sans fiches techniques.

Nuit Debout, c'est une jeunesse contestataire plus mâture que bien des révolutionnaires de salon, qui, d'assemblées générales en ateliers, recherche des solutions, prépare l'alternative, repense, pense à nouveau, à nouveau frais, avec cette fraîcheur et ce plaisir inégalés de la découverte.

Alors oui, un débat sur l'égalité ou sur l'emploi reprend des idées connues, enfonce des portes ouvertes, mais pour ses participants, dont certains prennent pour la première fois la parole sur le sujet, c'est une découverte, un apprentissage, une première fois. Et quoi de plus beau que cet appropriation du débat, cette découverte des idées de l'autre, cette confrontation au réel de l'altérité ?

Nuit Debout Nice © Photo Nico Sanka Nuit Debout Nice © Photo Nico Sanka

Nuit Debout sonne comme un démenti flagrant à toutes les résignations, tous les votes utiles par dépit ou pour éviter le pire, tous les replis identitaires, y compris de gauche, y compris drapés des habits du printemps.

Nuit Debout, c'est une jeunesse qui n'a pas besoin de s'autoproclamer "en marche" pour avancer et pour mettre en mouvement cette société qu'elle est résolue à changer de fond en comble.

Nuit Debout, ce n’est pas que l’opposition à la Loi Travail, c’est la convergence des luttes. La loi travail a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de la contestation. Et cette contestation va irriguer à nouveau la démocratie dans les sillons arides de notre République.

Nuit Debout Nice © Photo Nico Sanka Nuit Debout Nice © Photo Nico Sanka

Le temps de la mobilisation citoyenne est venu.

Beaucoup espéraient un Podemos français, d'autres croyaient encore au leader providentiel.

Si le renouveau arrive en France, il viendra d'une multitude de citoyens décidés à changer les choses, à ne pas déserter l'espace public, à faire vivre la démocratie, chacun apportant sa part.

Le mouvement Nuit Debout peut n'être qu'une simple mobilisation citoyenne. Il est en train de devenir beaucoup plus.

Nuit Debout Nice © Photo Nico Sanka Nuit Debout Nice © Photo Nico Sanka

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.