Pour un hommage national aux victimes accessible aux Niçois

L'hommage national aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016 doit rester accessible aux Niçois.

L'hommage national aux victimes du 14 juillet 2016, s'il permet à la Nation de se recueillir grâce à sa retransmission télévisée, doit aussi permettre aux Niçois, localement, de se rassembler massivement et d'honorer leurs morts.

L'hommage aura lieu en semaine à 11h, ce qui empêche les actifs de venir. Il aura lieu sur la colline du Château qui est un espace limité, vraisemblablement sur carton d'invitation. Nous apprenons par la presse que les écrans géants prévus en ville ne seraient pas installés. Demande-t-on aux Niçois de commémorer leurs morts chez eux, devant leurs postes de télévisions ?

Commémorer c'est se souvenir ensemble, partager un récit commun et s'ancrer dans une histoire commune. C'est une étape importante de la réparation et de la reconstruction individuelle et collective.

Au lendemain du drame, Nice a été la proie et d'un voyeurisme médiatique indécent et de polémiques politiciennes odieuses. Nous avons plus que jamais besoin d'unité et de dignité.

L'hommage national aux victimes du 14 juillet doit conserver une indispensable dimension populaire et ne doit en aucun cas devenir un événement "VIP", inaccessible aux Niçois endeuillés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.