Boycottons les racismes de tous bords et ceux qui les médiatisent

On met à nouveau racisme anti-blancs et racisme anti-noirs et anti-arabes sur le même plan pour éviter de remettre en question la médiatisation du racisme. À nous, citoyens, de boycotter tous les porteurs de haines et de violences, de tous bords et d'où qu'ils viennent, ceux qui tiennent ces propos comme ceux qui les médiatisent.

Tout appel à la haine et au meurtre, toute incitation à la haine raciale et toute forme de racisme doivent être condamnés. Il n'est pas question de transiger sur ce principe, le clip "pendez les blancs" est interdit et le rappeur Nick Conrad doit s'expliquer devant la justice, et c'est une très bonne chose.

Par ailleurs, il n'est pas interdit de s'interroger sur l'empressement médiatico-politique à faire connaître un clip que quasi personne n'avait vu, un rappeur que quasi personne ne connaissait et qui ne représente rien pour à nouveau mettre le racisme anti-blancs au même plan que le racisme anti-noirs et anti-arabes.

Conrad ne vend pas de disques et n'est invité par aucun média. Zemmour vends beaucoup de livres et est surmédiatisé. Mais soudain c'est magique, on a trouvé un appel au racisme et au meurtre anti-blancs pour continuer à inviter Zemmour et ne pas se remettre en question.

À nous, citoyens, de boycotter tous les porteurs de haines et de violences, de tous bords et d'où qu'ils viennent, ceux qui tiennent ces propos comme ceux qui les médiatisent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.