Nouvelle interdiction de manifester à Nice : le Préfet souffle sur les braises

Le Préfet des Alpes-Maritimes annonce une nouvelle interdiction de manifester à Nice, certes restreinte, mais inutile. Bon macronien, totalement irresponsable, il souffle sur les braises...

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !"

Nouvelle interdiction de manifester à Nice : le Préfet des Alpes-Maritimes souffle sur les braises

"Geneviève Legay est à l'hôpital dans un état grave. Des preuves et des témoignages alarmants et concordants sur des violences policières commises à Nice le week-end dernier et sur la direction des opérations par le commissaire Rabah Souchi affluent. Des plaintes ont été déposées et sont en cours de traitement.

C'est dans ce contexte tendu qu'une nouvelle interdiction de manifester à Nice est annoncée, afin de "protéger l'attractivité commerciale et touristique de la ville". Cette interdiction, certes restreinte et ne concernant pas les deux points de rendez-vous annoncés pour samedi 30 mars, est inutile et infondée : les Gilets Jaunes n'ont jamais manifesté dans le Vieux Nice, l'argument commercial ne tient pas puisqu'il y a des commerces également dans les zones non interdites, l'argument touristique ne tient pas puisque la promenade des Anglais n'est pas interdite...

Que peut donc motiver Georges-François Leclerc, Préfet des Alpes-Maritimes, si ce n'est, irresponsable, la volonté d'entretenir un rapport de force dangereux ?

Quel sens donner à cette interdiction si ce n'est, bon macronien, le réflexe de souffler sur les braises de la colère sociale ?

Nous rappelons notre droit à manifester, expression citoyenne légitime.

Nous condamnons cette surenchère qui risque de s'avérer lourde de conséquences, entretenue par celui-là même qui est sensé être le garant de l'ordre public."

L'association "Tous citoyens !"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.