Viva ! Démocratie, écologie, solidarité

Texte de la conférence de presse de lancement de la liste aux élection municipales de Nice : "Viva ! Démocratie, écologie, solidarité"

« VIVA ! »

Démocratie, Écologie, Solidarité

 Conférence de presse du mercredi 27 novembre 2019

Élections municipales à Nice, lancement de la liste

 

 Jour après jour, à travers la planète, des peuples se mobilisent et luttent contre les injustices et  pour imposer d’autres choix. Au cœur de leurs préoccupations : la volonté de sortir de la spirale infernale du réchauffement climatique dans laquelle est plongée notre planète, le rejet des inégalités qui explosent, le refus de voir les libertés bafouées au nom d’un ordre économique et autoritaire.

Jour après jour, en France, face à la politique de Macron, des citoyennes et des citoyens se mobilisent pour défendre nos acquis sociaux, nos droits fondamentaux acquis après des siècles de combats pour la démocratie et aujourd'hui bafoués par un pouvoir hors sol, qui ne cesse d'enrichir les plus riches, de mépriser et de matraquer les plus pauvres. Le tournant répressif et liberticide du gouvernement face au mouvement des Gilets Jaunes a porté profondément atteinte à notre pays et à notre cohésion sociale.

Jour après jour, à Nice, des Niçoises et des Niçois luttent pour ces mêmes droits et pour préserver notre ville de ces mêmes périls auquel s'ajoute un triste particularisme local : Nice, sous l'égide de Christian Estrosi qui revendique l'héritage de Jacques Médecin, se veut le laboratoire du tout sécuritaire, de la société de contrôle permanent des individus via la vidéosurveillance, la reconnaissance faciale et bientôt la reconnaissance émotionnelle, le laboratoire d'une société de défiance et de crainte de tous contre tous qui a vocation à se généraliser ensuite au reste de la France.

Nice est la seconde ville dont l'air est le plus vicié de France, le seuil de pauvreté est de 40% dans certains quartiers, la précarité et le chômage sont à un niveau plus élevé que la moyenne nationale. Loin de répondre aux défis écologiques, sociaux et démocratiques, les seules réponses qui sont apportées sont : la bétonisation forcenée de nos derniers espaces naturels, l'extension de l’aéroport et le basculement dans le sur-tourisme, la fuite en avant dans le tout sécuritaire et dans une logique d'exclusion des plus démuni·es et de rejet de l'autre.

Citoyennes et citoyens engagéˑes dans la vie associative, sociale ou politique de notre ville nous refusons cette logique du pire. Pour nous,  l'intérêt collectif et la qualité de vie doivent prévaloir sur l'intérêt de quelques un·es. Depuis le mois de juin, fort·es de notre diversité et de nos engagements communs et respectifs, nous sommes engagé·es dans la  construction d’un large rassemblement citoyen , d'un travail collectif avec des militantes et militants associatifs, syndicalistes, féministes, politiques, de Gilets Jaunes...D'ores et déjà,  Ensemble!, France Insoumise, Génération.set le Parti Communiste, apportent leur soutien au rassemblement citoyen. Ce rassemblement, qui a la volonté de continuer à s’élargir est porteur d'une  véritable alternative pour notre ville et pour la Métropole. Et il y a urgence.

- Urgence pour engager une transition écologique du modèle de développement économique, avec des mesures fortes pour favoriser l’alternative au tout voiture, réduire efficacement et mieux gérer les déchets, lutter contre la pollution atmosphérique et sonore, le gaspillage alimentaire et énergétique, stopper la bétonisation de la plaine du Var et l'artificialisation des sols, engager le retour d’une agriculture de proximité.

- Urgence pour répondre à l’exigence de justice sociale et d'équité entre tous les quartiers car  notre ville, plus que d’autres, est gangrenée par l’explosion des inégalités, des discriminations, l'explosion de la précarité et l’appauvrissement d’une partie grandissante de la population, victime d’une véritable  logique de ségrégation urbaine.

- Urgence pour ressourcer notre démocratie locale, aujourd’hui de pure forme.  A Nice comme à la Métropole, tous les pouvoirs et tous les moyens, sont aux mains d’un petit clan qui décide de tout. Il faut rendre le pouvoir aux citoyennes et citoyens par une démocratie active, instaurer un comportement exemplaire des élu·es, lutter radicalement contre le clientélisme et la corruption et nous tourner, enfin, vers un vivre ensemble apaisé.

Ce travail d'élaboration collective d’une véritable alternative va se poursuivre et s’amplifier dans les semaines à venir avec des initiatives dans les quartiers, de type "assemblées populaires" dont la première aura lieu à St Roch. L’objectif de ces assemblées populaires, c’est de co-construire par l'échange et la discussion avec les Niçois et les Niçoises, le programme que notre liste va porter.

Notre liste s'appelle "Viva !" et nous la voulons différente des autres :

- Différente car elle sera, elle, à l’image des habitantes et habitants de notre ville

- Différente car elle sera, pour plus de la moitié, constituée de femmes et d'hommes qui ne sont membres d’aucune force politique

- Différente car elle sera conduite par une personne de la société civile

Afin d'impulser cette dynamique nouvelle, nous avons souhaité pour mener cette liste une femme qui incarne au quotidien les combats que nous menons pour l’émancipation. Il est apparu comme une évidence au sein de notre collectif que Mireille Damiano, avocate au barreau de Nice, syndicaliste, une femme dont la droiture, le courage et l'engagement ne sont plus à démontrer conduise ce rassemblement . A ses côtés, parmi ces colistier·es, il y aura notamment par ordre alphabétique :

             - Hervé Andres, militant des droits humains, animateur d’une association pour la promotion du vélo

            - Radija Boukhalfa, militante associative et politique,  impliquée dans la solidarité autour des migrant·es et la lutte contre les discriminations

            - Anne Laure Chaintron, enseignante en REP +, militante écologiste, engagée dans les marches climat, Insoumise

            - Florence Ciaravola, syndicaliste et militante pour les droits des femmes, Ensemble!

            - Cristou Daurore, professeur de niçois, animateur à l’Ariane

            - Robert Injey, directeur du Patriote Côte d’Azur, communiste

            - Léo Lebrun, professeur  de musique, Génération.s

            - David Nakache, associatif

Du médecinisme à l'estrosisme, il est temps de libérer Nice du passé et de mettre le cap, ensemble, vers un avenir fait de démocratie, d'écologie et de solidarités.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.