Mineurs isolés étrangers : les mensonges d'Eric Zemmour

Certains considèrent qu'il est préférable de ne pas relever ni relayer les propos d'Eric Zemmour, que c'est lui donner une visibilité qu'il ne mérite pas... Je pense au contraire qu'il ne faut pas occulter son audience importante et croissante et qu'il est préférable de lui apporter la contradiction, relever ses manipulations et déconstruire sa réthorique, et celle de l'extrême-droite en général.

zem

 

Voici donc quelques précisions pour tous ceux qui soutiennent Zemmour, qui considèrent qu'il dit la vérité, et qui ne comprennent pas qu'un ou une président(e) de conseil départemental porte plainte.

Non, Eric Zemmour ne dit pas la vérité, les 10 minutes de propos tenus sur les mineurs isolés démontrent qu'il ne maitrisent absolument pas le sujet... ou alors qu'il ment et déforme la réalité dans un but idéologique.

Quelques exemples de ses propos mensongers ou manipulatoires, tenus pendant l'émission :
"les mineurs isolés sont pour la plupart venus du Maroc, du Pakistan et de la Tchetchénie".
C'est totalement faux, la majeure partie de ces jeunes viennent d'Afrique de l'Ouest. La direction de la protection judiciaire de la jeunesse diffuse chaque année un rapport d'activité fournissant des statistiques précises :
Rapport annuel d'activités de la protection judiciaire de la jeunesse
Page 8 sont indiqués les principaux pays d'origine des MNA.
61% des MNA viennent d'Afrique de l'Ouest.
Les marocains ne représentent que 3,27%, les pakistanais 3,32% et les Tchetchennes moins de 2%.

"Evidemment qu'ils ne sont pas isolés puisque pour avoir payé [les passeurs] il faut que tout le monde se rassemble".
Ce propos démontre une méconnaissance flagrante de la loi. Un mineur étranger est considéré comme "isolés" si aucun représentant légal n'est présent sur le territoire français ou européen. Un certain nombre d'entre eux ont encore un ou des parents dans leur pays d'origine. Il n'en sont pas moins isolés et en situation de vulnérabilité sur notre territoire.

 "Les juges refusent les fameux examens osseux, soit-disant que cette méthode n'est pas sure, tu parles !"
L'académie de médecine indique que cette méthode ne permet pas de distinction nette entre 16 et 18 ans. La marge d'erreur pour cette tranche d'âge est de 1 à 2 ans.
Sciences et avenir - jeunes migrants, pourquoi les tests osseux ne suffisent pas

"Le gouvernement a fait voter une loi en 2018 qui prévoit le regroupement familial pour les frères et les soeurs donc les familles envoient volontairement ces gamins pour qu'après ils puissent réclamer la venue des frères et des soeurs, c'est une invasion permanente"
Preuve supplémentaire de la méconnaissance d'Eric Zemmour, le regroupement familial des frères et soeurs n'est possible que pour les mineurs isolés qui ont déposés une demande d'asile et obtenu une protection, pas pour les jeunes qui sont pris en charge par l'ASE.
Il n'y a qu'entre 400 et 500 jeunes par an environ qui obtiennent une protection juridique de réfugiés.
Europe 1 - le egroupement familial va-t-il passer aux freres et soeurs pour les mineurs isoles

Outre ces mensonges avérés, il a surtout été reproché à Eric Zemmour le fait d'avoir dit, je cite :
"Tous, tous, tous, parce qu'ils n'ont rien à faire ici, je vous le répète, ils sont voleurs ils sont assassins ils sont violeurs, c'est tout ce qu'ils sont"
Pour être objectif, il avait préalablement dit :
"les mineurs isolés sont pour la plupart des voleurs des violeurs des assassins"
Puis : "tous les mineurs isolés vous avez raison ne sont pas des voleurs et des violeurs"
Mais il a bien, à un moment précis, fait un amalgame, ces propos tombent sous le coup de la loi, il s'agit de propos discriminatoires.
Outre cet aspect juridique, ils démontrent aussi qu'Eric Zemmour ne maitrise pas ses propos, que son idéologie dépasse sa raison.
Sa réthorique, son outrance, ses manipulations, sa déformation de la réalité, sont celles d'un prédicateur radical et dépasse le cadre de la liberté d'expression.

Tous ceux qui le défendent en déclarant qu'il parle de "vérité" ont eux aussi une méconnaissance totale du sujet. Combien d'entre eux ont déjà discuté avec un mineur isolé étranger ? S'ils l'avaient fait ils auraient constaté que la très très grande majorité d'entre eux n'aspire qu'à aller à l'école, vivre sereinement en France.

Est-ce qu'un(e) président(e) de conseil départemental est légitime à déposer une plainte contre Eric Zemmour ? Oui, totalement, parce que la mission des conseils départementaux est de prendre en charge et protéger ces jeunes, ils en sont même les responsables légaux..
En déposant une plainte contre de tels propos mensongers et illégaux, ils/elles sont totalement dans leur mission. Il n'est pas ici question de politique partisane mais de respect de la loi et des valeurs républicaines.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.