Coronavirus, confinement, immunité de groupe ou pas ?

Sommes-nous en confinement ou en guerre ? S'agit-il de la tactique d'immunité de groupe ?

Nous sommes placés en confinement dit-on mais le mot n'a pas été prononcé par Emmanuel Macron qui lui a préféré celui de "de guerre". Or, si nous sommes en guerre, notre ennemi est invisible. Alors, dans quel état sommes-nous ?

Un confinement partiel

Si être confiné signifie que notre porte est notre frontière, celle au-delà de laquelle nous ne pouvons aller sans un passeport, nous sommes donc placés en position de confinement depuis ce 17 mars 2020,  midi. Et, de ce fait, l'attestation provisoire de déplacement, qui peut donc nous être retirée à tout moment, constitue notre passeport. 

Or, nous pouvons aller et venir pour nos besoins "essentiels" et pratiquer des exercices physiques en solo ce qui nous permet de moins affaiblir notre organise. Par ailleurs, rien ne nous empêche d'aller dans des marchés tenus à ciel ouvert, ouverts aux fruits et légumes touchés en permanence par des porteurs de virus qui s'ignorent. Et, nous sommes même priés d'aller travailler.

On peut donc considérer à juste titre que nous sommes en position de confinement partiel.

Une guerre où l'ennemi est invisible

Si nous sommes en guerre, cela signifie que nous ciblons un ennemi dont nous connaissons l'identité, que nous avons les moyens de nous défendre contre cet ennemi et une stratégie d'attaque. 

Or, notre ennemi est invisible, nos forces hospitalières sont presqu'en déroute, nous n'avons aucune visibilité sur l'espace attaquée et les moyens nous manquent.

Une immunité grégaire

Si l'immunité grégaire ou de groupe est mise en application, cela signifie que l'on est prêt à sacrifier une fraction de la population qui sera donc contaminée, peut-être immunisée ou morte, afin d'en sauver l'autre.

C'est cette méthode qui avait été initialement et ouvertement adoptée par le Royaume-Uni. C'est cette méthode qui semble être actuellement en vigueur en Suède et auquel s'ajoute la Suisse qui ne veut pas d'une "politique de spectacle".

Quid de la France ?

Cette video de Le Media explique parfaitement le mécanisme de contagion et de l'immunité de groupe. À écouter et à lire ici.

 Prenez soin de vous !

ADSJ pour Dawning News 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.