Faire des cabanes dans un monde abîmé [Vidéo]

Suite à l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement a entrepris la normalisation de ce territoire. D'abord par la destruction d'un tiers des habitats puis par la contrainte de projets individuels. Aujourd'hui comme hier, il est nécessaire de continuer à défendre d'autres manières d'habiter.

Les fameuses cabanes de la zad Notre-Dame-des-Landes sont un symbole fort de la lutte victorieuse contre le projet d'aéroport. Au printemps 2018, le gouvernement a fait le choix de l'autoritarisme pour en détruire une partie avec l'aide de 2 500 gendarmes mobiles usant de drones, de milliers de grenades, de tanks, de flash-ball... Cette opération sous le feu des projecteurs, montre bien l'incapacité des dirigeants à envisager la question écologique par le prisme des solidarités et de la sobriété. Pourtant, il n'a jamais été aussi urgent de changer de modes de vie, de production ou de construction. La planète montre des signes inquiétant de faiblesses et face à la nécessité d'accueil, l'Europe se replie.

La zad est toujours là, blessée mais vivante

Cet automne 2018, l'État va trancher sur l'avenir des terres. Son étau administratif et normatif, la précarité des conventions d'occupation précaire  (COP) signées par une partie des occupant.e.s, et l'ombre de nouvelles démolitions et expulsions font planer toujours autant de risques sur la zad.

Les haies, les mares, les noues, le bocage, la vie, les constructions... rien n'est protégé à l'heure actuelle, ni par un Plan Local d'Urbanisme, ni par d'autres mesures. Des formes d'agricultures intensives sont aux aguets pour récupérer ces terres.

Des cabanes pour faire

Habiter une cabanes, habiter les zads, c'est faire de la politique avec son corps. L'habitat léger et réversible vient répondre à la question de notre impact sur l'environnement face à un habitat lourd, artificialisant les sols, contraignant la nature et très énergivore.

Alors, ce que nous avons appelé à défendre en avril 2018 par la tribune "Comme à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, défendons d'autres manières d’habiter" est toujours d'actualité. Partout des zads, pour défendre des territoires et d'autres désirs du futur, sont à ouvrir.

 Faire des cabanes

Ce film est un hommage aux cabanes, auxquelles très nombreu.se.s nous sommes attachés. Et nous vous invitons à rejoindre le bocage le 29 et 30 septembre, pour Terres Communes.

Faire des Cabanes © Jonas Marpot

Un film de Jonas Marpot avec le comité de soutien Défendre Habiter la ZAD
Lecture du texte "Nos cabanes" de Marielle Macé, par July Collignon
Retrouvez le texte dans son intégralité ici:
aoc.media/fiction/2018/04/01/nos-cabanes
Extraits sonores avec Geneviève Pruvost, Edwy Plenel, Jade Lindgaard
Musique de Piano Chat - Nous y perdrons un peu

 

Le comité de soutien Défendre Habiter 

Terres Communes © zad.nadir.org Terres Communes © zad.nadir.org

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.