"Il y a une crise du "faire" dans l'appareil d'État"

Le 19 Avril 2021, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann (Gauche Républicaine et socialiste) a déposé une proposition de loi concernant la mise en œuvre d’un Programme national d’intelligence économique pour rebâtir et préserver la souveraineté nationale française, en permettant que soit développée une culture de l’intelligence économique à ce jour encore balbutiante. Explications avec la sénatrice.

mnlienemann
Quels sont les intérêts économiques Français à défendre, pourquoi les défendre, comment et jusqu’où ?

Il s’agit d’engager la reconquête industrielle de la France et d’enrayer la spirale d’affaiblissement de notre économie. Nous avons été les bisounours de la mondialisation et de la concurrence intra-européenne. Cela doit changer !

Engoncée dans ses dogmes libéraux, l’Europe a décliné en termes d’influence économique, s’est faite distancer et a laissé s’installer une domination de deux puissances dominantes qui s’affrontent, la Chine et les États-Unis.

À l’intérieur des frontières de l’UE, la France a non seulement subi la désindustrialisation, mais aussi les politiques européennes et la concurrence qui ont renforcé surtout l’Allemagne dans sa capacité exportatrice et créé de grands déséquilibres, accru les inégalités entre pays. C’est une source d’inquiétude pour la cohésion européenne et de mauvais augure pour l’avenir. Il nous faut réduire ces déséquilibres.

Il faut, bien-sûr, se mobiliser pour que l’Europe se protège face à la concurrence mondiale, et pour changer le cap de l’actuelle construction européenne. Mais cela mettra – hélas – sans doute un certain temps.

Aussi sans attendre, la France peut et doit engager immédiatement des actions et des politiques plus offensives, efficaces pour protéger ses intérêts, dans un objectif de réindustrialisation et ne pas rester désarmée dans ce qu’il faut bien appeler une guerre économique. Nous plaidons pour un monde fondé sur la coopération mais ce n’est pas ce qui prévaut aujourd’hui. Ne soyons pas naïfs et donnons-nous les moyens de regagner notre indépendance et la capacité de maitriser notre avenir, en prenant en compte des grandes mutations technologiques, écologiques et géopolitiques.

C’est ce que vous appelez l’intelligence économique ?

Lire la suite de l'interview sur lanceur alerte.org

Rejoignez Matthieu Delaunay sur Twitter

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.