«Fukushima a profondément changé le Japon»

Deuxième jour à Tokyo, dense! Rencontres avec des associations, des officiels, à l'instar de Mme Fukushima (c'est son vrai nom!), la présidente du Parti social-démocrate japonais, et vice-présidente de l'Internationale socialiste, favorable à la sortie du nucléaire en 2020 et 100% renouvelables en 2050. Nous lui avons dit de transmettre le message aux socialistes français....

Deuxième jour à Tokyo, dense! Rencontres avec des associations, des officiels, à l'instar de Mme Fukushima (c'est son vrai nom!), la présidente du Parti social-démocrate japonais, et vice-présidente de l'Internationale socialiste, favorable à la sortie du nucléaire en 2020 et 100% renouvelables en 2050. Nous lui avons dit de transmettre le message aux socialistes français....

Nous sommes allés saluer des ONG japonaises qui manifestaient devant le Ministère des sciences et des technologies de Tokyo afin d'obtenir des compensations pour les habitants de Fukushima qui ont évacué volontairement la zone contaminée suite à l'accident nucléaire.

Manifestation des victimes de Fukushima © DenisBaupin

 

J'ai également rencontré le responsable Environnement du Tokyo Metropolitan Government, Teruyuki Ohno. Une heure d'échange très instructive, avant de filer à la Conférence de presse, à laquelle je participais aux côtés d'Eva Joly, face à un parterre - «copieux» – de journalistes

Conférence de presse Eva Joly à Tokyo 1/3 © DenisBaupin

 

Conférence de presse Eva Joly à Tokyo 2/3 © DenisBaupin

 

Conférence de presse Eva Joly à Tokyo 3/3 © DenisBaupin

 

Pour finir, je laisse la parole à Toshiki Mashimo, co-représentant de l'union des consommateurs du Japon et écologiste, qui explique que les modes de consommations des Japonais ont changé suite à l'accident nucléaire de Fukushima et décrit l'opinion actuelle des Japonais face à l'énergie nucléaire.

Rencontre avec Toshiki MASHIMO © DenisBaupin

 

Et demain, départ pour Fukushima !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.