Enfin, le suicide annoncé du PS !

Le PS déserte des régions pour soit-disant combattre le FN ! Foutaise ! Utopie ! Suicide ! En abandonnant ses électeurs à la droite libérale le PS donne raison au Front National qui n'a de cesse de dénoncer l'UMPS ! Ce n'est plus un procès d'intention, c'est aujourd'hui une bien triste réalité. Le PS est donc soluble dans le libéralisme !

Le PS vient donc de signer sa déchéance et se révèle au grand jour dans sa véritable dimension. En menant la même politique que la droite (à quelques infimes nuances près) il n'est pas étonnant de voir le PS appeler à voter pour elle ! Tout ceci au prétexte de s'opposer au FN ! Mais comment peut-on prétendre cela en désertant les régions ? Pour un front Républicain ? Comment peut-on prétendre cela en oppressant le peuple de tant d'austérité ? En réduisant les services publics à leur plus simple expression ? En supprimant des emplois dans tous les secteurs d'activité ? En ne respectant pas la loi ? En augmentant la précarité ? En ne luttant pas pour une meilleure répartition des richesses ? En signant dans le dos des citoyens des traités qui vont à l'encontre de la République ?

La seule façon de vaincre le FN c'est de changer de politique.

La gauche c'est le socialisme véritable, celui qui se bat pour l'égalité, la fraternité, la liberté et qui prend soin des plus fragiles, de ceux qui travaillent ou qui voudraient travailler. Qu'a donc fait le PS pour cela ? Rien ! Si ce n'est de suivre le MEDEF et de se dissoudre dans le libéralisme. Moi je reste du côté des plus faibles et j'ai voté pour le parti de gauche. D'autres, pour les mêmes raisons ont voté ailleurs et jusqu'au front national.

Si le suicide régional du PS peut éviter de donner une ou deux régions au FN elle n'arrêtera pas sa progression. Lorsque le PS et l'ex UMP seront en dessous de 50% comment comptent-ils éviter la victoire du FN ? Il est temps de changer de logiciel politique mais encore faut-il qu'un minimum de programme commun soit partagé pour présenter aux électeurs une véritable alternative à la financiarisation totale de notre économie contre les peuples. Chevènement avait récemment tenté de le faire. Mais les clivages et les égos sont encore plus importants que les points de convergences. Il faut donc attendre le choc suprême pour que beaucoup ouvrent les yeux.

Aujourd'hui je ne peux qu'espérer .......

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.