Denis Garnier

Lanceur d'alertes et d'idées, auteur, conférencier

SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON - France

Sa biographie
J'aime écrire ce que je ressens sur les évènements qui nous entourent. Politique, travail, je reste du côté des plus vulnérables. Spécialisé sur tous les sujets qui touchent aux rapports politiques, sociaux et à la souffrance au travail des salariés, à la prévention des risques professionnels.(RPS, QVT, CHSCT..) Auteur de quatre livres:"L'Hôpital disloqué" et "Libérez-vous! De l'économie contre le travail" aux éditions Le Manuscrit à Paris-2011 "Travail: des traumatismes à l'espérance" - éditions L e Manuscrit à Paris-2014 "Les Pacific'acteurs" éditions Chapitre.com - 2014 L'écriture est une forme d'exutoire. Des livres pour fixer les savoirs et le dernier, "Les Pacific'acteurs", pour partager une des plus passionnante histoire de médiation de mes 40 ans de syndicalisme. (http://jepubliemonlivre.chapitre.com/sciences-humaines/2247--denis-garnier-9791029000676.html)
Ses éditions
Voir tous
  • Les élus sont-ils devenus des nains de jardins de la pelouse bancaire ?

    Par
    J’avais écris cet article le 30 août 2015 sous te titre: « A ces élus qui décapitent la démocratie ! ». Plus de trois ans après, les éléments sont confortés par la révolte des gilets jaunes, du moins dans ce que cette révolte à de meilleur, c’est à dire un vibrant appel contre les inégalités et pour une démocratie réelle. Le pire ne doit pas être à venir !
  • L’assistanat des riches nous coûte un « pognon de dingue » !

    Par
    Une fois n’est pas coutume, j’emprunte ce titre à Jean Gadrey professeur honoraire d’économie. Prenons les choses sous un autre angle. Les riches coûtent à la nation un pognon de dingue de plus de 300 milliards par an, alors que l’ensemble des aides sociales est chiffré à 70 milliards. Les choix politiques de ces 40 dernières années sont à l’origine de cela. Il est temps de changer de cap.
  • Mamoudou Gassama, un éclair dans la nuit des clandestins.

    Par
    J’ai été impressionné comme beaucoup par le geste de ce Malien qui n’a pas réfléchi une seconde pour aller sauver la vie de cet enfant pendu à un balcon d’un quatrième étage. Cela me donne désormais un point commun avec le Président de la République. La reconnaissance ! Mais :
  • Ali Baba et les CAC 40 voleurs !

    Par
    Quel qualificatif employer pour justifier le holdup du patrimoine de ceux qui n’ont rien et/ou qui ne sont rien aux yeux du Président Macron. Il mériterait le surnom d'Ali Baba. Son sésame est son élection présidentielle; sa caverne est la République; mais, malheureusement, les voleurs amplifient leur trésor !
  • 20 % de cheminots rapportent 20 millions par jour à la SNCF !

    Par
    Il faut se mettre d'accord sur les chiffres. La SNCF annonce 20% de grévistes et 20 millions d'euros de chiffre d'affaire perdus par jour de grève. Ces éléments, complétés par d'autres, démontrent combien les cheminots sont des salariés qui procurent une marge brute de 30 % ! Effectivement, il y a de quoi attirer la concurrence.
Voir tous
  • Édition Le travail en question

    La grande consultation nationale pour redistribuer 80 milliards d’euros !

    Par
    La grande consultation annoncée doit apporter des réponses pour une plus grande justice sociale et fiscale, pour augmenter le pouvoir d’achat et pour rénover notre démocratie défaillante. Mais commençons par le début. Ou trouver les fonds pour financer cette meilleure répartition des richesses ? Ils sont là ! Il faut aller les chercher. Commençons par les 80 premiers milliards !
  • Édition Le travail en question

    Gilets jaunes : de la désillusion des causes perdues aux grandes espérances.

    Par
    On peut discuter de tout et pendant longtemps ! La révolte est justifiée et doit déboucher sur de grandes espérances. Il est possible de différer des demandes si l’objectif clairement établi dans un calendrier permet une meilleure répartition des richesses (2200 milliards par an en France). Ensuite il est possible de financer le travail, le social, l’environnemental. Récupérer et distribuer !
  • Édition Le travail en question

    En fait, je suis un insoumis.

    Par
    Le mouvement des gilets jaunes peut devenir une révolte historique s’il continue d’exprimer cette révolte pour l’abolition des privilèges, pour une meilleure répartition des richesses et pour une révolution de la démocratie. Mais les récentes dérives racistes et antisémites en détournent le sens. Le changement semble ne pouvoir passer que par l’insoumission.
  • Édition Le travail en question

    Le parti « gilets jaunes » en 42 revendications : un bon moyen d’enterrer la révolte

    Par
    Les 42 revendications affichées des gilets jaunes représentent une révolution dans l’ordre établi. Elles s’expriment sur 7 thèmes : pouvoir d’achat, politique sociale, fiscalité, démocratie, économie, immigration, services publics. Si ces 42 revendications deviennent le programme d’un parti politique, il ne résistera pas aux institutions et sera balayé par le vote des même gilets jaunes.
  • Édition Le travail en question

    La reconnaissance du travail passe d’abord par le salaire !

    Par
    Le salaire c’est la récompense du travail, des qualifications, des compétences et de l’expérience profitable à l’entreprise ou au service. Pour assurer la solidarité entre toutes les travailleuses et travailleurs fut créée la sécurité sociale et, pour réaliser la solidarité nationale entre tous les citoyens, il y a les impôts et taxes. La confusion exprimée par le Président Macron est volontaire.
Voir tous
  • le 15 mai 2018

    PETITION POUR UNE MEILLEURE REPARTITION DES RICHESSES EN FRANCE

    Par
    "Les groupes du CAC 40 ont redistribué à leurs actionnaires les deux tiers de leurs bénéfices depuis le début de la crise, au détriment des investissements et des salariés !" «La France est le pays au monde où les entreprises cotées en bourse reversent la plus grande part de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires», assure le rapport intitulé «CAC 40: des profits sans partage»,