Réveillez-vous ! Hollande s’est couché !

Résumé : En un an, la Banque Centrale Européenne (BCE) a donné 700 milliards aux banques. La France ristourne 74 milliards aux entreprises en deux ans ! Pour les salariés, les chômeurs, les retraités, les pauvres, rien : c’est l’austérité ! Du haut de la tribune électorale le candidat Hollande voulait combattre le monde de la finance ! Du haut de l’Elysée il s’est couché dans son lit Présidentie

La BCE a dépensé 720 milliards d’euros sous forme de rachat de dettes en douze mois !  Un montant qui va passer à 80 milliards d’euros par mois. Ce programme de la BCE consiste à injecter 1100 milliards d’euros entre mars 2015 et septembre 2016 pour soit disant stimuler l’économie ! Mais en rachetant de la dette publique, l’argent est poussé vers les bourses !

720 milliards sur un an !

Cela représente 37,5 millions d’années de smic ! C'est-à-dire qu’avec la même somme l’on aurait pu embaucher 37,5 millions de chômeurs sur un an !

C'est-à-dire qu’avec la même somme la BCE aurait pu très largement indemniser les 22 millions de chômeurs européens plutôt que de confier cet argent aux banques privées ! Elle aurait pu injecter 750 milliards dans la consommation réelle !

Cette somme, c’est 3 400 euros pour chacun des 220 millions de travailleurs européens ! Imaginez-vous un seul instant avec 3 400 euros de plus sur l’année ! C’est ce que vient de donner la BCE aux banques privées.

Bien sûr c’est absurde. Mes explications peuvent paraître absurdes diront les économistes qui soutiennent ce type de dépenses qui ne visent qu’a satisfaire le pouvoir bancaire.

Du haut de la tribune électorale le candidat Hollande voulait combattre le monde de la finance ! Du haut de l’Elysée il  s’est couché dans son lit Présidentiel !

Ce sont des choix politiques ! Ces gens-là ne sont plus en contact avec le monde réel !

Pendant que la BCE dépense ces 750 milliards sur un an, le patronat et le gouvernement exigent des baisses des indemnités chômage, des retraites, le blocage des salaires, la réduction des dépenses publiques, l’allongement de la durée du travail, etc. Les riches continuent de s’enrichir et tous les autres de s’appauvrir ! (visitez le site de l’observatoire des inégalités en France)

Ils jonglent avec les milliards sans se rendre compte de ce que cela peut représenter en terme d’emplois ! Les allègements de charges accordés aux entreprises représentent plus de 2 millions d’emplois ! Où sont-ils ?

La remise en cause des dispositions du code du travail va dans le même sens ! C’est désormais un réflexe. Le monde du travail doit combler seul toutes les crises, tous les déficits ! Les autres mesures susceptibles d’enrayer la crise, le chômage et les déficits ne sont jamais avancées. Taxer le capital, laisser filer l’inflation, combattre à la source l’évasion fiscale, sont trois remèdes préconisés par de nombreux économistes, dont Thomas Piketty[1], mais qui s’opposent aux intérêts des détenteurs de capitaux.

Il n’est plus possible d’accepter cela !

Vous croyez être au fond ? Non ils creuseront toujours dans vos poches pour enrichir les leurs ! Leur appétit est tout à fait insatiable !

 

Réveillez-vous ! Hollande s’est couché ! 

 

 

 


[1] Thomas Piketty -« Le capital au XXIè siècle » -  éditions du  Seuil - septembre 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.