20 % de cheminots rapportent 20 millions par jour à la SNCF !

Il faut se mettre d'accord sur les chiffres. La SNCF annonce 20% de grévistes et 20 millions d'euros de chiffre d'affaire perdus par jour de grève. Ces éléments, complétés par d'autres, démontrent combien les cheminots sont des salariés qui procurent une marge brute de 30 % ! Effectivement, il y a de quoi attirer la concurrence.

La SNCF compte environ 260 000 salariés. Selon les chiffres de la SNCF il y aurait 20% de grévistes, c'est-à-dire 52 000 cheminots, qui feraient perdre 20 millions d’euros par jour de grève, toujours selon la SNCF.
Cela donne une idée de ce qu’un cheminot peut rapporter chaque jour à la SNCF. Si les 52 000 cheminots travaillaient ils génèreraient donc un chiffre d’affaire de 20 millions par jour. Chaque cheminot produirait ainsi un chiffre de 385 euros par jour ! (20 millions divisé par 52 000 =)
Il faut savoir qu’en moyenne la rémunération brute mensuelle s’élève à 3.090 euros en 2014 pour un temps complet, une rémunération très proche du salaire mensuel moyen en France (privé-public), qui était de 2.912 euros brut en 2013, selon l'Insee.
Si l’on ajoute les charges sociales, chaque emploi de cheminot coûte en moyenne 5 562 euros par mois, c'est-à-dire, pour 20 jours de travail effectif par mois, 278 euros par jour.

En conclusion il apparaît qu’un cheminot rapporte 385 euros par jour et n’en coute que 278 ! C'est-à-dire que sur chaque cheminot la SNCF dégage une marge brute de près de 30% !

On pourrait tirer deux conclusions de ces calculs :
1. Le salaire des cheminots pourrait être augmenté de 30%
2. Le temps de travail des cheminots pourrait être réduit de 30% !

Ce sont effectivement des éléments qui peuvent attirer la concurrence !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.