Diane Vattolo
Professeure en BTS audiovisuel
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 avr. 2014

Diane Vattolo
Professeure en BTS audiovisuel
Abonné·e de Mediapart

Faire confiance aux citoyens

La déception et défiance envers les politiciens et partis traditionnels est patente, pourtant je rencontre très souvent et partout une grande envie de politique, j'entends par là de vouloir que notre société fonctionne au mieux, et même d'y contribuer.Dans l'autre sens, la défiance des dirigeants politiques envers les citoyens qu'ils représentent ne cesse de m'exaspérer. Lorsque nous exprimons notre désaccord par des manifestations ou par les urnes, ils déclarent qu'il leur faut faire plus de « pédagogie » entendant par là que nous sommes trop stupides pour y avoir réfléchi, sinon nous serions forcément d'accord. Et de continuer de nous prendre pour des imbéciles en n'expliquant guère plus mais en « communiquant » à base de slogans et petites phrases, finalement creuses.

Diane Vattolo
Professeure en BTS audiovisuel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La déception et défiance envers les politiciens et partis traditionnels est patente, pourtant je rencontre très souvent et partout une grande envie de politique, j'entends par là de vouloir que notre société fonctionne au mieux, et même d'y contribuer.

Dans l'autre sens, la défiance des dirigeants politiques envers les citoyens qu'ils représentent ne cesse de m'exaspérer. Lorsque nous exprimons notre désaccord par des manifestations ou par les urnes, ils déclarent qu'il leur faut faire plus de « pédagogie » entendant par là que nous sommes trop stupides pour y avoir réfléchi, sinon nous serions forcément d'accord. Et de continuer de nous prendre pour des imbéciles en n'expliquant guère plus mais en « communiquant » à base de slogans et petites phrases, finalement creuses.

Lorsque des expériences participatives sont mises en place (conseils de quartier, consultations publiques...), il s'agit rarement de codécision mais beaucoup plus souvent d'entériner une décision déjà prise avec un vernis citoyen (auxquels on a laissé le choix de la couleur de la peinture...).

La co-construction est encore plus rare car elle exige l'humilité de reconnaître que l'on ne sait pas encore, et de mettre les moyens de l'apprentissage : du temps pour commencer, et de l'argent, au moins pour l'organiser efficacement et peut-être pour rétribuer une participation alors conséquente.

Pourtant chaque fois que cela est vraiment fait c'est d'une redoutable efficacité. D'abord les décisions prises sont souvent meilleures, elles sont bien mieux acceptées et contribuent au sentiment d'avoir une réelle utilité. Ensuite le processus participe à la formation permanente des citoyens, alors bien plus à même de devenir des acteurs politiques efficaces.

Que ce soit une crispation pour ne pas perdre une parcelle de pouvoir de la part d'individus dominateurs ou que cela parte d'un « bon » sentiment d'agir « pour notre bien » malgré nous importe peu. Il ne faut pas les laisser faire, dans le premier cas c'est évident, dans le second parce qu'ils ont tort. Jamais dans l'histoire la population dans son ensemble n'a été aussi éduquée qu'aujourd'hui et nous disposons en sus de formidables outils pour accroître l'efficacité de ces pratiques. Nous avons aujourd'hui accès à des savoirs et savoirs-faire à l'échelle planétaire et les moyens de communications sont variés et peu chers. Tu veux savoir si tu peux créer une régie locale de gestion de l'eau et à quelles conditions ? Il « n'y a qu'à » se renseigner sur toutes les expériences déjà réalisées dans ce domaine, prendre le temps d'écouter les experts tenant du pour et ceux tenant du contre, instruire à charge et à décharge. Ça vous rappelle quelque chose ? Un jury d'assise peut-être ? Pourquoi, là où ça touche à quelque chose d'aussi fondamental que la justice, où l'enjeu peut être la privation de libertés d'un individu cela nous semble non seulement faisable mais souhaitable ?

Il est temps de faire confiance aux citoyens. La confiance est aussi un cercle vertueux la plupart du temps. Quand on nous fait confiance en nous délégant un réel pouvoir, on se sent responsable et redevable.

Alors oui, il faut des garde-fous car il peut y avoir des dérives, oui, c'est complexe à mettre en œuvre si on veut le faire bien, oui, cela a des limites et on ne peut le faire pour tout et tout le temps. Et alors ? La démocratie c'est beaucoup plus complexe que la monarchie ou la dictature.

Nouvelle Donne a fait confiance a ses adhérents au point de leur laisser décider des listes, et c'est loin d'être insignifiant. Certes certains des désignés étaient déjà un peu connus dans ce très jeune (même pas 5 mois) parti ou dans la « société civile ». D'autres, dont je fais partie, étaient totalement inconnus. Ils m'ont fait confiance et continuent comme je leur ai fait confiance et continue. J'engage mon nom et mon image sur cette confiance. C'est aussi une question de réciprocité la confiance.

Si l'on veut la confiance des électeurs, peut-être serait-il juste de la leur accorder, non ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal — Migrations
Arrivés en Angleterre par la mer, expulsés par charter : deux Albanais témoignent
En 2022, environ 12 000 Albanais auraient rejoint le Royaume-Uni, principalement par la Manche ou la mer du Nord, d’après Londres. Désormais, certains sont soumis à des expulsions en charter, quelques jours après leur arrivée. Plusieurs ONG et avocats s’inquiètent.
par Elisa Perrigueur, Jessica Bateman et Vladimir Karaj
Journal
La Fnac cède à l’extrême droite et retire un jeu de société « Antifa »
Des tweets énervés et mensongers émanant de l’extrême droite et d’un syndicat de commissaires de police ont convaincu l’enseigne de retirer un jeu de société édité par Libertalia. L’éditeur-libraire croule depuis sous les commandes.
par Christophe Gueugneau
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma