Contretemps. Revue de critique communiste

Contretemps, une revue pour armer la gauche radicale.

http://www.contretemps.eu

 

La création en 2001 de la revue Contretemps prolongeait le renouveau des mouvements sociaux et l’amplification de l’audience de la gauche radicale de la fin des années 1990. Depuis, la revue s’est inscrite dans le paysage comme un point de rencontre des univers intellectuels et militants, un « carrefour des radicalités », selon l’expression du philosophe et militant Daniel Bensaïd qui en fut à l’initiative.

 

Au cours de cette période, Contretemps s’est métamorphosée. La crise séculaire du capitalisme et ses répercussions en cascade n’est que le plus marquant des événements venus nourrir le projet d’une revue qui s’inscrit en plein dans son époque pour mieux y résister. Le temps a prélevé son tribut, avec en particulier la disparition de Daniel Bensaïd en janvier 2010, mais a aussi apporté son lot de forces nouvelles, issues du renouveau des luttes sociales et des pensées critiques.

 

Les ancrages militants forgent une matrice commune aux membres de la revue, même s’ils se sont reconfigurés avec les recompositions politiques – la création du NPA et du Front de gauche – et des mouvements sociaux qui peinent à retrouver un nouveau souffle. L’essor du web, enfin, est venu bousculer les pratiques éditoriales, ce qui a conduit à une relative autonomisation entre le travail de publication périodique de la revue papier et celui d’animation en continu du site contretemps.eu.

 

Le lancement du nouveau site est l’occasion de revisiter le projet de Contretemps en tant que revue web, et de l’expliciter sous la forme d’un programme de travail éditorial. Il pourrait se résumer en une formule : pointer les angles aigus d’une intervention politique possible.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.