Orientales, Henry Laurens, CNRS Editions, collection Biblis, 2019, 1792 p,18 euros.

Les quatre volumes précédents sont maintenant réunis en un seul et constituent un magnifique pavé qui tient de l‘encyclopédie et du dictionnaire d’histoire du monde arabe signés du grand orateur qu‘est Henry Laurens.

 Les quatre volumes précédents sont maintenant réunis en un seul et constituent un magnifique pavé qui tient de l‘encyclopédie et du dictionnaire d’histoire du monde arabe signés du grand orateur qu‘est Henry Laurens.

 Orateur parce qu‘il écrit comme il parle et inversement, il est l‘aède d’aujourd’hui : le verbe bien placé, la phrase harmonieuse, la rondeur de la voix, les références généreuses conçues comme des pauses pour laisser le souffle circuler, tout incite à l‘écouter, le lire, le regarder.   Sa parole, son acuité intellectuelles comptent et font de lui non seulement un pédagogue hors pair, mais aussi un savant, un penseur et un spécialiste des questions vivaces du 21 ème siècle.

Ceux qui l‘ont connu comme professeur à l‘Inalco, au Collège de France dont il est titulaire de la Chaire d’histoire contemporaine du monde arabe en témoigneront.

C’est pour cette raison notamment que l‘édition de ce beau volume en cette période de fin d’année, est un cadeau de taille, un ouvrage à ouvrir partout, à consulter souvent, à lire pour comprendre les enjeux passés et actuels de cette partie du monde qui ne cesse de s’enflammer avec des répercussions internationales.

 

Eclatement de l‘empire ottoman, Vertiges des conflits.

 

La III ème République (1870-1940) en France porte en elle traces de l‘expédition d’Egypte de 1798 où Napoléon Bonaparte entre en guerre avec la Grande-Bretagne pour lui barrer la route des Indes si convoitée.

Les traités de Paix de Sèvres (1920) puis de Lausanne (1923) diminuent drastiquement la superficie de l‘Empire ottoman, malgré le processus tardif des réformes ((Tanzimates). Il est jugé en retard sur la modernité et se réduit irrémédiablement en peau de chagrin pour devenir la Turquie actuelle.

Les conflits existants et nouveaux ne cesseront de se répandre, se multiplier avec plusieurs pays qui se disputent les richesse de l‘Orient. L‘Histoire se répète en changeant de protagonistes et sans tenir compte du passé en confondant religion et civilisation même si parfois les deux niveaux se confondent.

La question d’Orient

 Politiques et historiens s’expriment souvent par euphémisme en utilisant des « Question… »   ou par « Le cas de….  lorsqu’ils évoquent un sujet épineux, difficile, compliqué, embarrassant.

On peut mettre dos à dos les réflexions contradictoires de l‘historien britannique Alfred Toynbee et du théoricien critique palestino-américain Edward Saïd, la question est de taille.

Il en est ainsi de l‘Orient qui a connu moult critiques passant d’un territoire barbare, un peuple déchu (Condorcet) à l’invention de l‘orientalisme et des orientalistes qui ont façonné de maintes manières une pensée hégémonique.

De quel orient parle-t-on ? Existe-t-il, par qui et comment ? cet Orient puis ce Maghreb alimentent  tous les fantasmes, créent concupiscence et rivalités, inimitiés et alliances, ruptures, reprises, continuités s’en suit une terminologie et une syntaxe guerrières : jeux d’influences et dislocation de l’empire ottoman, révoltes intérieures, désastreuse Expédition d’Egypte de Napoléon Bonaparte, oppositions entre puissances, guerre de Crimée, crises profondes, famines, période de la 1èreGuerre mondiale, de l’entre deux-guerres, la 2ème Guerre mondiale, guerre dans le désert occidental, guerre froide, conflit israélo-palestinien, concert des nations lors de la Colonisation de l‘Afrique dans son entier,  guerre d’Algérie, guerre d’Irak, troubles communautaires, islamisme et anti-terrorisme, émigrations…

Ce sont pas moins de deux siècles passés au peigne fin qui jalonnent notre histoire dans ses aspects apparents ainsi que dans ses soubassements, qu‘Henry Laurens nous donne à connaître, examiner, analyser, critiquer et défendre un point de vue.

Que l‘on soit étudiant, lecteur, curieux, intéressé par l‘Histoire, ce livre est nécessaire, irremplaçable par sa forme, son contenu et son auteur.

 

Djalila Dechache

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.