Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

54 Billets

2 Éditions

Billet de blog 10 nov. 2021

Théâtre : « Personne ne leur a dit ? »

Seule en scène avec une multitude de personnages et de livres autour d’elle, Elise Maître ou Madame Question nous emmène avec elle sans son univers familial puis scolaire d’enfant et d‘adolescente. Lors d’un cours de théâtre qu‘elle suit au conservatoire de sa ville, elle a un choc en découvrant le livre du philosophe Jacques Rancière.

Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au cœur de Paris non loin du Châtelet, un théâtre écrit une nouvelle histoire avec une nouvelle direction Adrien Grassard, une nouvelle équipe, une nouvelle programmation dédiée au théâtre et à la musique, un nouveau décor, une nouvelle ambiance.

Seule en scène avec une multitude de personnages et de livres autour d’elle, Elise Maître ou Madame Question nous emmène avec elle sans son univers familial puis scolaire d’enfant et d‘adolescente. Lors d’un cours de théâtre qu‘elle suit au conservatoire de sa ville, elle a un choc en  découvrant le livre du philosophe Jacques Rancière.

Celle qui cite Fifi Brindacier comme sa référence enfantine, devenue une icône féministe créée par la romancière suédoise Astrid Lindgren en 1945, on pourrait dire qu‘elle lui ressemble avec son physique longiligne, sa frimousse toute lisse prête à recevoir toutes les émotions, sa jeunesse pétillante et bondissante, véritable bout en train au regard lucide, sa faconde pleine d’humour et de drôleries sur scène la rendent plus vraie que nature ! D’ailleurs pour Elise Maître, Fifi Brindacier est «  une figure du maître ignorant de Rancière » : elle a 9 ans, ne va pas à l’école, elle est à contre-courant et pourtant elle sait beaucoup de choses.

C’est ce que dit Jacques Rancière : «  le plus dur c’est d’être à contre-courant » sans pour autant être marginal bien entendu.

Lorsqu‘elle découvre la méthode de Jean- Joseph Jacotet (1770  - 1840) qui marqué par la Révolution Française développera la méthode Jacotet qui fera de lui « un pédagogue radical ». La théorie de Jacques Rancière auteur de « Le maître ignorant, cinq leçons sur l‘émancipation intellectuelle » n‘en est pas moins révolutionnaire, elle fait le distinguo entre le maître explicateur et le maître émancipateur notamment et que l‘on enseigne ce que l‘on ignore parce que le savoir est échange participatif, qu‘il faut aller à contre-courant du conventionnel éducatif. Elle se donne une semaine pour réunir ses amis d’enfance autour d’une fête et de rencontrer le maître, achète 10 exemplaires de son livre pour les leur offrir. La libraire, obtuse, se raidit face à une telle commande !

C’est un véritable travail d’enquête auquel Elise se livre : tableau, photos épinglées avec des informations sur la dizaine des  protagonistes, fil rouge tendu pour mettre en évidence les connexions entre les personnages : et puis Elise qui va qui vient, qui vire - volte, s’anime, doute, pense à voix haute, y croit dur comme fer.

Et ce n‘est pas fini : sur scène Elise va encore plus loin en démontrant que le sociologue Pierre Bourdieu a développer le concept de reproduction sociale dans son livre éponyme qui est plus forte que le « quand on veut on peut » de Rancière, a de quoi ébranler des certitudes.

On voudrait saluer le trio des trois filles, trois trentenaires ou presque, trois professionnelles du spectacle vivant qui ont conjugué leurs univers artistique au service de ce beau spectacle, plein de vitalité, de découvertes et de malice entre elles. 

(c) Elise Maitre

(c) Elise Maître

Tout au long de ce spectacle inattendu et magnifique, drôle et physique, une bande son laisse entendre des musiques et chansons connues : de Daft Punk à Noa notamment.

Et c’est avec ce final que la comédienne s’envole, c’est - à - dire qu‘elle se défait des cases imposées, des chaines tordues, des obstacles de la société et de ceux qui ne comprennent pas…

Elle dit qu‘elle ouvre une nouvelle page, repars de ce qu‘elle sait, elle n‘a pas de réponse mais elle peut inventer, s’inventer une vie ! SA vie.

C’est le saut le plus difficile !

Noir. 

Théâtre, Personne ne leur a dit, écriture et interprétation Elise Maître, mise en scène Houdia Pony, scénographie Julie Mahieu,Théâtre des déchargeurs, nouvelle scène théâtrale et musicale, 3 rue des Déchargeurs 75001 Paris, les dimanche, lundi et mardi à 19 h jusqu’au 23 novembre 2021, durée 1h 15, accessibilité aux personnes en situationde handicap. Réservations 01 42 36 00 50. 

Pour aller plus loin :

- Jacotot, Jean-Joseph, Musique, dessin et peinture (4e édition), Mansut fils, Paris, 1839.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k98029259/f1.image

- Jacotot, Jean-Joseph, Enseignement universel : Langue Maternelle (6e édition), Paris, Au siège de l’école de Jacotot, 1841 https://books.google.fr/books?id=og8BAAAAYAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=true

 - Rancière, Jacques, Le maître ignorant. Cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle, Paris, Fayard, 1987 (rééd. poche 10/18, 2004).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk