Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

83 Billets

2 Éditions

Billet de blog 16 juin 2022

Alexandre Paulikevitch au Festival « Les rencontres à l'échelle »

Le chorégraphe libanais Alexandre Paulikevitch, s’est emparé de la danse orientale Baladi (citadine) en opposition à la danse Chaabi (rurale) à Paris en 2000 au Centre de Danse du Marais. Ce choc lui fait prendre un virage à 180 degrés : «  mon corps a compris que je devais être là ». Il sera au festival « Les rencontres à l'échelle » 8 au 18 juin, à Marseille.

Djalila Dechache
Auteure, chercheure sur l 'Emir Abdelkader l 'Algérien et le théâtre arabe.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Festival Les rencontres à l'échelle 8 au 18 juin 2022 MARSEILLE :

Alexandre, chorégraphe et danseur

MERCREDI 15 JUIN 2022 MUCEM Marseille :
Avec Samah Boulmona (chant et accordéon), Bahaa Daou (rek), Ali Hout (percussion), Majdi Zeneddin (tabla), Sam Dabboul (kanoun) et Ousama Khatib (contrebasse),Costumes : Krikor Jabotian Production : Charleroi Danse Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique, durée 2 h en deux parties avec entracte.

Première française

©lesrencontresalechelle.com/media/pages/artistes/alexandre-paulikevitch/ /capture-d’écran

Le chorégraphe libanais Alexandre Paulikevitch, s’est emparé de la danse orientale Baladi (citadine) en opposition à la danse Chaabi (rurale) à Paris en 2000 au Centre de Danse du Marais. Ce choc lui fait prendre un virage à 180 degrés : «  mon corps a compris que je devais être là ».

Dès lors, il n'aura de cesse de travailler cette danse mal nommée danse du ventre de manière dégradante par des militaires en goguette dans des cabarets pendant la période coloniale. 

En effet, la danse orientale est bien plus que cela ; elle est le fruit de Badia Masabani (1892-1974) qui lui donnera ses lettres de noblesse en créant le premier cabaret à Alexandrie en 1926  et en formant celles qui deviendront de véritables ambassadrices telle que Samia Gamal ou Tahia Carioca.

Pour Alexandre, l'enjeu est plus fort encore : celle d’un homme, homosexuel, arabe qui va hisser l’art de la danse Baladi au rang de revendication politique, défait de sa spécificité féminine, s’inscrivant dans une nouvelle démarche du cabaret contemporain, inspiré de la grande tradition du Caire et de Berlin. 

Lors de l‘explosion du 4 août 2020 à Beyrouth, Alexandre perd tout, des membres de sa famille, son appartement, son outil de travail et de répétitions… Il décide alors d’un grand changement. Il élimine costumes et musique pour ne garder que le langage du corps devenu danse pure, sans artifice et témoignage de sa pugnacité. Il donnera 7 représentations en décembre 2020 dans la crypte de l'église Saint-Joseph des Pères Jésuites de Beyrouth. Une véritable gageure.

En d'autres termes, comme on peut le constater l‘art d’Alexandre est bien plus qu‘une représentation chorégraphique : c’est un manifeste en faveur du corps quel qu’il soit au service d’un art modernisé qui traverse le temps et les générations. De plus en l‘écoutant s’exprimer, il a développé une véritable pensée sur sa démarche artistique qu‘il relie à une réflexion plus générale et plus puissance sur le genre, la politique de l‘engagement aujourd’hui après tous les bouleversements survenus dans les pays arabes.

Sa venue en France est une grande première pour son nouveau cabaret à Marseille, après 2021,  qui en appelle d‘autres, c’est ce que l‘on peut souhaiter pour ce grand artiste.

Alexandre vivifie la danse orientale à son plus haut et plus beau niveau : en le regardant, on ne voit que la danse, ses tourbillons, circonvolutions, sa poésie et sa modernité et son enchantement.

Ses précédentes créations : Tajwal(2012), Baladi ya wed(2015) etElgha (2018).

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Palestine
Israël envoie l’armée contre sept ONG palestiniennes et provoque un tollé
En pleine campagne électorale, le ministre de la défense israélien a donné son feu vert à une opération militaire en Cisjordanie contre sept organisations majeures de la société civile palestinienne. Des consuls européens et des experts de l’ONU réaffirment leur soutien aux organisations ciblées.
par Sarah Benichou
Journal
Discriminations sexistes à l’entrée de prisons : des retraits de soutiens-gorge imposés à des avocates
Cela fait une décennie que des avocates signalent des retraits de soutiens-gorge imposés par des surveillants quand elles se rendent en prison. Depuis la diffusion d’une note par l’administration pénitentiaire en juillet 2021 interdisant cette pratique, au moins quatre avocates ont rapporté avoir été ainsi « humiliées ».
par Sophie Boutboul
Journal
Rénovation thermique des bâtiments : les bailleurs sociaux à la peine
Un rapport que vient de publier l’Agence nationale de contrôle du logement social montre que seuls 6,8 % du parc social ont fait l’objet d’une rénovation thermique ces dernières années, avec des résultats en matière de performances énergétiques encore très insuffisants.
par Lucie Delaporte
Journal — International
Chine et États-Unis entrent dans un nouveau cycle de tensions économiques
La crise taïwanaise a prouvé la centralité de la compétition entre Pékin et Washington. Sur le plan économique et historique, c’est aussi le produit des errements de la gestion par les États-Unis de leur propre hégémonie.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu
Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine