Transition écologique et ruralité

Membre du collectif Toutes nos Énergies - Occitanie Environnement, mon ami Emmanuel Forichon a écrit ce texte que je me fais un plaisir de vous communiquer.

Transition écologique et ruralité :  Éviter, Réduire, Compenser 

Point de vue du Collectif régional « Toutes Nos Energies / Occitanie Environnement 

La doctrine « Éviter, Réduire, Compenser » du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie s’applique aux impacts des projets d’aménagement sur les milieux naturels.Les maîtres d’ouvrage doivent définir les mesures adaptées pour éviter, réduire et lorsque c’est nécessaire et possible, compenser leurs impacts négatifs significatifs sur l’environnement. La doctrine ERC  s’inscrit dans une démarche de développement durable, qui intègre les trois dimensions : environnementale, sociale et économique, et vise en premier lieu à assurer une meilleure prise en compte de l’environnement dans les décisions. (source : Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie).

L’expérience tirée de plusieurs décennies de développement de l’éolien industriel en milieu rural et de lobbying intensif de ses promoteurs industriels et financiers, nous a conduits à une lecture très concrète de l’application de cette doctrine dans les trois dimensions :environnementale, sociale et économique.

EVITER de se poser les vraies questions sur la transition énergétique : Imposer des investissements lourds de production électrique ou prioriser les mesures d’économie d’énergie ? Favoriser les profits financiers des opérateurs du secteur ou aider les ménages et résorber la précarité énergétique ? Tout miser sur une technologie dominante ou répartir les ressources vers des mesures ciblées et diversifiées ?

REDUIRE la problématique de l’éolien industriel à son acceptabilité de la part des citoyens - essentiellement ruraux, alors que se pose la question des privilèges exorbitants accordés au profit des investisseurs et industriels de l'éolien (suppression des dispositifs de planification, passe-droits en matière de réglementation sanitaire et environnementale, avantages financiers et fiscaux) et que se multiplient les impacts négatifs sur l’environnement, sur le patrimoine paysager, naturel et historique des territoires, sur la qualité de vie en milieu rural et sur la facture énergétique.

COMPENSER l’opposition des citoyens et de leurs associations en limitant leur droit d'expression  et leurs possibilités de recours à la justice, ou encore en cherchant à les transformer en actionnaires de ce qu’on appelle « l’éolien participatif », en les faisant bénéficier d’une parcelle des invraisemblables profits financiers d’une industrie éolienne généreusement subventionnée.

Depuis plusieurs années nous alertons les autorités locales et régionales, les collectivités, nos concitoyens, sur les effets d’une politique énergétique incohérente. Nous n’accepterons pas indéfiniment d’être malmenés, socialement et financièrement, par des décisions préjudiciables en matière de transition énergétique.

Le Collectif régional « Toutes Nos Energies / Occitanie Environnement  rassemble 160 fédérations départementales, collectifs et associations, œuvrant pour la protection de l’environnement, du patrimoine et de la qualité de vie des habitants et, à ce titre, opposés, à l’invasion de l’industrie éolienne dans les espaces ruraux de la région Occitanie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.