Réveillon...

Nous étions douze.Des gens plutôt curieux, sensibles, cultivés, intelligents.Le réveillon était organisé chez une ancienne directrice d'école,  active dans le domaine culturel (pour sa commune) et chacun avait préparé un plat.

Nous étions douze.
Des gens plutôt curieux, sensibles, cultivés, intelligents.

Le réveillon était organisé chez une ancienne directrice d'école,  active dans le domaine culturel (pour sa commune) et chacun avait préparé un plat.
Certains sont membres de l'association locale des "Amis du Diplo".
Il était convenu  que chacun-e  prépare  "quelque chose" pour, entre les dégustations, ponctuer l'attente des 12 coups de minuit: une lecture, un poème, des citations...
Patrick a lu plusieurs citations, et j'ai trouvé qu'elles étaient de Totor (Victor Hugo).
Geneviève a lu le passage d'une nouvelle (ou roman?) d'un auteur publié par un éditeur charentais.
Françoise a lu du Prévert : "La grasse matinée"

J'ai pour ma part  proposé d'essayer de chanter "Quand les Hommes vivront d'amour" ...  en version espéranto (!!!)
J'avais imprimé le texte, évidemment, avec de courts repères grammaticaux et de vocabulaire.
Et apporté la version sonore.
Personne ne s'est pris au jeu.

Le moment devait être mal choisi, ou je m'y suis prise maladroitement.

Quoi qu'il en soit, je vous offre le pdf que j'avais préparé pour cette soirée.
Et je devrai compléter ce billet par un document comparé des deux versions.
Qui sait... Peut-être cela pourrait-il susciter ICI la curiosité d'une ou deux personnes?

C'est mon cadeau de début d'année...  ;-)





Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.