Dominique C
J'étais enseignante en milieu rural. Maintenant j'agis dans le domaine associatif...
Abonné·e de Mediapart

224 Billets

9 Éditions

Billet de blog 15 mai 2015

Patrimoine immatériel (culturel) de la Pologne

C'est une longue route, sans doute, qui s'ouvre devant la langue internationale élaborée par le Russo-Polonais LL Zamenhof à la fin du XIX siècle. En effet, la première étape d'une reconnaissance de l'espéranto comme élément du patrimoine mondial immatériel de l'Humanité a été franchie par la Pologne pendant le dernier trimestre 2014.

Dominique C
J'étais enseignante en milieu rural. Maintenant j'agis dans le domaine associatif...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est une longue route, sans doute, qui s'ouvre devant la langue internationale élaborée par le Russo-Polonais LL Zamenhof à la fin du XIX siècle. En effet, la première étape d'une reconnaissance de l'espéranto comme élément du patrimoine mondial immatériel de l'Humanité a été franchie par la Pologne pendant le dernier trimestre 2014.
C'est un petit pas, mais un pas tout de même.
On sait que l'espéranto fut l'oeuvre d'un jeune médecin ophtalmologiste né à Bialystok et vivant ensuite à Varsovie. Mais ce qu'on oublie parfois, c'est qu'à l'époque, ce jeune homme visionnaire était russe, puisque la Pologne avait été rayée de la liste des nations indépendantes. Ses provinces de l'Ouest étaient prussiennes, et celles de l'Est étaient russes.
Une vraie langue de culture
Il faut préciser sans relâche que la langue connue ensuite sous le nom de "espéranto" est en réalité une synthèse ingénieuse, élégante et puissante de ce qu'il y a de meilleur dans les langues du monde. Son vocabulaire est en grande partie inspiré des racines européennes (langues germaniques 1/3 environ ou un peu moins, et latines 2/3 environ, ou un peu moins... car on y trouve aussi des éléments de grec, de langues sémitiques, et quelques rares racines "inventées"), mais sa grammaire agglutinante la rend accessible partout, y compris au Japon et en Chine.
Les désinences sont "transparentes" puisqu'elles permettent la compréhension immédiate de la nature des mots, et souvent aussi de la fonction.
L'espéranto n'a donc pas été créé "ex-nihilo". C'est une langue vivante, profondément enracinée dans l'histoire et la culture humaines.
Jeune, certes, mais riche d'un héritage bien réel.
Or, depuis 2003, la Pologne avait créé la liste de ce qui est digne de figurer à son patrimoine immatériel.
Elle vient de franchir une étape vers la reconnaissance de l'espéranto, par l'inscription officielle de cet idiome dans la liste de son patrimoine culturel immatériel.
L'information se trouve en divers lieux de la Toile, mais je me base sur ce qui est paru dans "La Balta Ondo"
Traduction:
"Le 31 octoble 2014, la ministre polonaise de la culture et du patrimoine national, Małgorzata Omilanowska, a signé un document selon lequel l’espéranto est inclus dans la liste du patrimoine culturel immatériel. Cette inclusion a été réalisée grâce à l’intense collaboration de EDE-PL (Association Polonaise de Europe-Démocratie-Espéranto) avec les parlementaires polonais et les associations polonaises d’espéranto., l’institut polonais du patrimoine culturel, et avec l’aide de mécénats originaires du pays et d’autres pays.

L’heureux événement, suscité par le parlementaire Edmund Wittbrodt et le responsable de EDE-PL Kazimierz Krzyżak, autorise à l’avenir de proposer l’espéranto pour la liste des Nations Unies du patrimoine immatériel de l’Humanité.

Jerzy Antoni Walaszek"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le documentaire « Media Crash » de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
La Méditerranée pour tombeau, pièce journalistique n°1
Changer la compréhension du monde par le partage d’enquêtes sur le terrain. À La Commune CDN d'Aubervilliers, la pièce d'actualité n°17 est aussi la pièce journalistique n°1. Etienne Huver et Jean-Baptiste Renaud ont enquêté sur la route migratoire la plus dangereuse du monde. À l’heure de la solidarité ukrainienne, la Méditerranée n’en finit pas de tuer et nous regardons ailleurs.
par guillaume lasserre