Dominique C
J'étais enseignante en milieu rural. Maintenant j'agis dans le domaine associatif...
Abonné·e de Mediapart

224 Billets

9 Éditions

Billet de blog 15 nov. 2015

Attentats: desquels est-il décent de parler? Tant d'autres qu'on ne veut pas voir!

Grosse déprime, un peu de flemme. Je suis bien tranquille ici dans ma campagne charentaise. Un jour - peut-être- viendra où même ceci ne me protègera plus. Je ne pense pas être spécialement égoïste, mais pour le moment je n'arrive pas à avoir vraiment "peur" comme l'ont certains habitants des grandes villes. Et ce qui m'indigne c'est moins la barbarie des attentats que la bonne conscience de toutes ces "élites" qui ne voient pas, qui refusent de voir comment les choses surviennent.La flemme, c'est que comme contenu du billet, je vais juste recycler ma réaction de chez "La-bas si j'y suis" et sur les réseaux sociaux.A remarquer: je l'ai écrit avant les mesures prises par FH!

Dominique C
J'étais enseignante en milieu rural. Maintenant j'agis dans le domaine associatif...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Grosse déprime, un peu de flemme. Je suis bien tranquille ici dans ma campagne charentaise. Un jour - peut-être- viendra où même ceci ne me protègera plus.
Je ne pense pas être spécialement égoïste, mais pour le moment je n'arrive pas à avoir vraiment "peur" comme l'ont certains habitants des grandes villes. Et ce qui m'indigne c'est moins la barbarie des attentats que la bonne conscience de toutes ces "élites" qui ne voient pas, qui refusent de voir comment les choses surviennent.
La flemme, c'est que comme contenu du billet, je vais juste recycler ma réaction de chez "La-bas si j'y suis" et sur les réseaux sociaux.
A remarquer: je l'ai écrit avant les mesures prises par FH!

-------------------------------
Déjà que ce n’était pas gagné, pour que la COP21 fasse progresser les choses au niveau climatique, mais alors là quel bon prétexte pour empêcher les contestataires de venir interpeler tous ces gens qui nous conduisent au suicide de l’espèce humaine (et de beaucoup d’autres espèces vivantes !)*.
A remarquer, que lors de l’émission de Tadéi, Paul Ariès fut traité d’imbécile par des gens qui, aux yeux des téléspectateurs lucides, ETAIENT, eux, les véritables crétins (ou plutôt malhonnêtes). Il n’a même pas pu conclure, vu que FH avait des banalités urgentes à dire au bon peuple.
Bon, par ailleurs, on sait quelles sont les racines PROFONDES de la fanatisation (Mermet en a parlé). Est-il encore temps de lutter contre cet ostracisme stupide qui détruit l’image d’eux-mêmes de pas mal de jeunes ? Allez, on va dire qu’il n’est jamais trop tard.
... Mais plus on attend, plus ce sera dur de remonter le courant.
(*nb un mort est un mort, il est toujours désespérant de voir survenir des attentats, mais bon, ces morts-là, spectaculaires, sont bien "commodes" pour faire oublier tant d’autres qui arrivent au nom du sacro-saint profit, et de la crôassance.)
---------------------
Au fait, plusieurs émissions à écouter absolument, sur France-Culture "Denis Podalydès lit"  de Frédéric Boyer "Quelle terreur en nous ne veut pas finir". La première était le 31 août.
Téléchargement  ici
Site de l'émission ici
Vous pouvez aussi lire le bouquin, évidemment!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette