Les "moulins à vent" et le "storytelling"

Les français seraient "nuls en langues", c'est entendu, personne ou presque ne se risque à le contester.D'ailleurs nous serions les seuls au monde à souffrir de cette tare. Les Britanniques, eux, et les Etats-Uniens, of course, si admirables dans bien des domaines, seraient donc (on peut le supposer, non?), contrairement à nous, de vrais "cracks" en français, espagnol, chinois, arabe and so on...NON, NON et non!!! Mais de qui se moque-t-on? Ça commence à être désespérant ce storytelling de bazar, mensonge quasi institutionnalisé qui, à force de traîner dans les têtes de la classe moyenne, ainsi que dans la bouche (ou sous la plume) de trop de journalistes a fini par être imposé comme une "vérité" à un peuple entier.

Les français seraient "nuls en langues", c'est entendu, personne ou presque ne se risque à le contester.
D'ailleurs nous serions les seuls au monde à souffrir de cette tare. Les Britanniques, eux, et les Etats-Uniens, of course, si admirables dans bien des domaines, seraient donc (on peut le supposer, non?), contrairement à nous, de vrais "cracks" en français, espagnol, chinois, arabe and so on...
NON, NON et non!!! Mais de qui se moque-t-on? Ça commence à être désespérant ce storytelling de bazar, mensonge quasi institutionnalisé qui, à force de traîner dans les têtes de la classe moyenne, ainsi que dans la bouche (ou sous la plume) de trop de journalistes a fini par être imposé comme une "vérité" à un peuple entier.

Le premier devoir d'un(e) journaliste est de vérifier l'information qu'il (elle) diffuse.

Car, s'il est bien exact que le député UMP de Moselle Denis Jacquat, a déposé une proposition de loi visant à diffuser des séries en VO à la TV, le "lancement" du sujet fait par Claire Servajean dans le journal de la mi-journée du 24 octobre (F-Inter)  n'avait rien d'une vérité absolue, je dirais même qu'on était à la limite de la désinformation...

Que disait Mme Servajean?
Elle posait une question "à mille euros" (sic!) dans les termes suivants: "Pourquoi les français sont-ils si nuls en langues? Et si une partie de la réponse se trouvait à la télévision (...)"  Remarquez l'insistance sur le "si"!!!

Lancement et traitement d'un "marronnier" sur "les langues"

 

 On remarquera que dans ce "lancement":

  1. elle tient pour acquis que les Français sont "nuls": elle n'a pas vérifié. Pourtant c'est faux!
  2. itou, il est sous-entendu que ce n'est pas en anglais, mais en langues en général
  3. par un curieux "raccourci", elle ne répond pas à son propre "pourquoi?" mais à un "Comment?" sous-entendu, qui serait en fait "comment y remédier?"

Or, il se trouve que les Français ne sont pas plus "nuls" en "langues" que les autres peuples, et certainement pas plus que les Britanniques de souche ou les Etats-Uniens...
Une étude menée en 2000, et publiée en 2001, nous plaçait même exactement dans la moyenne européenne en ce qui concerne la connaissance de la langue anglaise (tous les autres Latins venant derrière nous dans le classement, et d'autres peuples ne nous devançant que de 4 ou 5 "points"). Les choses ont pu légèrement évoluer depuis, mais pas au point de faire de nous des "nuls".8162145.c4ae90f4.500.jpg

Certes, les peuples germaniques ou nordiques, du même groupe linguistique que les "Anglais" pratiquent généralement assez bien la langue dominante, mais qu'en serait-il si la langue "mondiale" était l'italien ou l'espagnol? Dans ce cas, les Français ou les Portugais ne seraient ils pas curieusement bien plus performants "en langues" que les peuples du Nord de l'Europe?  C'est probable.
Cependant, en ce qui concerne les Allemands, il reste encore de larges pans de population ne parlant pas l'anglais (nb: voir mon commentaire du 17 février ci-dessous).

Le mensonge essentiel réside dans cette assimilation de LA langue la plus enseignée (et chronologiquement la première enseignée aux élèves) avec "LES" langues. C'est d'un véritable tour de passe-passe qu'il s'agit, et non d'information.

Ce matraquage médiatique constant depuis des décennies tient plus du "storytelling" que d'une description honnête de la réalité. Mais il a été si massif et si réitéré que presque plus personne n'ose remettre en cause l'affirmation infamante.

Je n'ai personnellement rien contre la VO à la TV. Mais soyons réalistes: ce "serpent de mer" des anglolâtres qui essaient toujours de se faire passer pour des amis de la diversité linguistique est loin d'être neutre et anodin.
Je dirais qu'il a, sinon une intention, du moins plusieurs fonctions.
Celui ou celle qui profère l'accusation semble ainsi se distinguer, s'extraire de la "masse" méprisable seulement capable de patauger dans sa langue maternelle.
Et dans le même temps on rappelle aux quidams que toute prétention à être fidèle à sa culture est dérisoire au regard de l'Histoire en marche (Histoire allant bien sûr dans le sens d'une intégration toujours plus grande aux valeurs du libéralisme, de l'économisme, du "struggle for life" and so on...)

J'en appelle à tous les citoyens curieux et honnêtes. Qu'il gardent tout cela en tête chaque fois qu'il entendront dire que nous, Français, serions incompétents linguistiquement...   Se battre contre la place grandissante de l'anglais comme véhicule de la communication internationale, est-ce "se battre contre des moulins à vents"... ou pas? C'est ce que certains pensent... *

 

Denis%20Jacquat-200x230.png  Le député D Jacquat... Sans doute convaincu de sa brillante proposition (hélas!!!)

On aimerait que les journalistes (de France-Inter ou d'ailleurs...) soient aussi réactifs quand un député dépose une proposition de loi visant à introduire l'espéranto dans le système scolaire... Ce qui -le croiriez-vous!- est arrivé à maintes reprises!!!

 ------------------------------

Article de Fréquencesesj.Com  (Fréquence ESJ est la première radio associative des étudiants de l'École Supérieure de Journalisme de Paris)

Article du Figaro

* Se battre contre la place grandissante de l'anglais comme véhicule de la communication internationale, est-ce "se battre contre des moiulins à vents"... ou pas? C'est ce que certains pensent... en témoigne le dialogue repris dernièrement sur ce billet:

Marche des indignés, au-delà de l'horizon

Voir aussi "Aux chiottes l'espéranto." chez Abouadil.

Et si vous passiez voir ce billet sur La rumeur d'Orléans?   A la fin, on y entend dire que "plus c'est gros, plus ça passe... les gens n'ont pas d'esprit critique."

Billet sur un thème voisin:
Le panurgisme récompensé, l'esprit critique pénalisé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.