Cahuzac: une histoire tirée par les (faux) cheveux

Eh oui, le grand sujet de l’affaire Cahuzac, c’est le règne du faux (la fraude fiscale, la folie financière, tout ça c’est trop banal…). Jugez plutôt : un type qui fait fortune en faisant des implants capillaires à tous ses copains, c’est forcément un indice de faussaire authentique ! Et toute la chirurgie esthétique avec, les apparences, rien que les apparences, tout pour les yeux  (dans les yeux) . Mesure immédiate à prendre : interdiction de mandat électoral de tous ceux qui pratiquent et ont subi de la chirurgie esthétique ! Et toc !  (c’est le cas de dire !).

Eh oui, le grand sujet de l’affaire Cahuzac, c’est le règne du faux (la fraude fiscale, la folie financière, tout ça c’est trop banal…). Jugez plutôt : un type qui fait fortune en faisant des implants capillaires à tous ses copains, c’est forcément un indice de faussaire authentique ! Et toute la chirurgie esthétique avec, les apparences, rien que les apparences, tout pour les yeux  (dans les yeux) . Mesure immédiate à prendre : interdiction de mandat électoral de tous ceux qui pratiquent et ont subi de la chirurgie esthétique ! Et toc !  (c’est le cas de dire !).

Voilà une vraie mesure à la Hollande, une vraie mesure qu’elle est fausse mais qu’elle fait vrai, qu’on est fâché fâché. Même les mesures de Hollande, elles sont fausses, c’est la contagion ou quoi ? Mais l’enquête doit aller plus loin. D’abord avec un vrai journal, parce que c’est pas pour dire mais Médiapart, c’est même pas en papier, c’est seulement en ligne, que quand tu trompes , tu fais « effacer » la minute d’après et personne ne voit rien! Encore du faux ! Un vrai journal, lui, irait tout de suite chercher les complices. Tiens Moscovici, en voilà un, qui a fait une vraie fausse demande à la Suisse qui lui a fait une vraie fausse réponse, et je t’embrouille. Un nouveau venu au clan Pasqua (les vrais faux passeports) où il pourra aussi côtoyer Richard Virenque (à l’insu de son plein gré). Mais en fait un petit complice. Les vrais complices, ce sont tous les habitants de Villeneuve sur Lot, qui ont voté pour lui, qui savaient bien… mais quand même. Mesure immédiate : rayer de la carte Villeneuve sur Lot, qui a péché contre la République, de la même façon que furent détruites Sodome et Gomorrhe. Tiens, tiens d’ailleurs, qui était mêlé à cette histoire-là ? Loth, précisément, c’est bien la preuve !!! Et ils ont intérêt à fuir sans se retourner sous peine d’être transformés en statues de sel !  Ils auraient quand même pu voir que Cahuzac n’était pas du pays, mais un parisien, parachuté chez eux, un vrai faux élu local, du VIIe arrondissement étendu, quoi ! Bon ils auraient pu deviner qu’il était aussi un vrai faux socialiste qui avaient même des copains d’extrême droite, mais les vrais faux socialistes,  c’est vrai que c’est plus courant, on peut les comprendre. Mais quand même un cardiologue qui fait des implants capillaires, même en y mettant du cœur, ce n’est pas couper les cheveux en quatre que de considérer qu’il fait un métier postiche. En fait,  auparavant, il avait fait conseiller auprès du ministre de la santé, on pensait qu’il renseignait le ministre sur les laboratoires pharmaceutiques, eh bien, non c’était le contraire, il renseignait les labos sur les politiques publiques à venir et les décisions de l’administration, c’est même pour ça qu’il a reçu plein de cadeaux. Mais de vrais faux cadeaux, qui ne passent pas par la case France-Fisc mais vont directement au paradis (fiscal), parfois aussi directement à la case prison, mais là c’est pas encore gagné. Le comble c’est que même quand il avoue, il fait de vrais faux aveux, puisque ce n’est pas 600000 euros mais plusieurs millions qui sont passés par là. Oui mais ils n’ont fait que passer, il ne les a pas « détenus », ils sont repartis à Singapour ou ailleurs, dans ces vrais faux états démocratiques et coopératifs.

Le pire, c’est que vous croyiez que c’était une tribune politique et qu’en fait c’est seulement un billet pour rire, c’est du LOL, et mieux encore c’est un prétexte pour faire de la pub pour ma pièce « Fragments d’un discours numérique » qui se joue en ce moment au théâtre Aleph de Ivry , et dont le personnage principal s’appelle Al Vatar ! La question est donc : en quoi Jérôme Cahuzac va-t-il se réincarner dans peu de temps ? Question subsidiaire : y a-t-il de vrais députés indépendants, libres et courageux en France, qui ne seraient pas des avatars d’un parti, d’un lobby, de puissances qui les ont façonnés ? ( j’ai dit façonné, pas maçonné, hein, quoique pour Cahuzac, c’était aussi un (pas très) franc maçon, tant qu’à faire !)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.