La France devient-elle un Etat voyou?

Le tribunal de Montpellier a condamné des militants de la campagne BDS. C’est une violation de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme qui, le 11 juin dernier, a qualifié le boycott de « droit citoyen ». La France de Macron imite-t-elle la Hongrie illiberale d’Orban ?

Francis Kalifat, ancien dirigeant du mouvement fascisant Betar et président du Conseil représentatif des institutions juives de France, exulte: le tribunal de Montpellier a condamné, le 9 septembre, des militants de la campagne Boycott-Désinvestissement- Sanction (voir ci-dessous l’article de la newsletter du CRIF).

Il faut, pour s’en féliciter, se moquer éperdument de l’honneur de la France. Car ledit tribunal a, par son jugement, rabaissé la France au rang d’Etat-voyou, aux côtés de la Hongrie de Viktor Orban.

Le 11 juin dernier, comme je le rappelais dans une récente tribune sur Mediapart (1), la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a en effet condamné les jugements par lesquels des militants de Colmar avaient été lourdement sanctionnés pour une action de boycott d’Israël. Le boycott, a-t-elle affirmé, constitue un “droit citoyen”.

Cet arrêt a été confirmé définitivement par la CEDH le 16 septembre, le gouvernement français n’ayant pas utilisé son droit de recours. Cela n’a pas empêché le Premier ministre de prétendre que la circulaire Alliot-Marie resterait en vigueur et le boycott d’Israël illégal.

Si Jean Castex persistait, il déshonorerait notre pays. Soit la France croit vraiment que le boycott est une action illégale, auquel cas elle aurait dû plaider sa cause auprès de la Chambre d’Appel de la CEDH. Mais elle ne l’a pas fait, et la déclaration de l’ex-maire de Prades comme le jugement de Montpellier constituent une violation pure et simple du droit international.

Longtemps, le président de la République s’est posé en champion des démocraties contre les régimes « illibéraux » ». Le masque tombe: Emmanuel Macron est désormais l’un de ces « illibéraux ». Francis Kalifat ne peut que s’en réjouir, lui qui n’a jamais dénoncé le flirt honteux de Benyamin Netanyahou avec les dirigeants négationnistes, voire antisémites, d’Europe centrale et orientale. Qu’en penseraient les millions de victimes du génocide nazi ?

D. V.

(1) https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/290920/jean-castex-va-t-il-violer-le-droit-europeen

http://www.crif.org/fr/actualites/actualites-des-regions-le-bds-montpellier-condamne-pour-la-premiere-fois

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.