dominique vidal

Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, collaborateur bénévole de La Chance.

Paris - France

Sa biographie
Né en 1950, Dominique Vidal a étudié la philosophie et l'histoire. Journaliste depuis 1968, professionnel depuis 1973, il a notamment travaillé dans les rédactions des hebdomadaires "France Nouvelle" et "Révolution", puis du quotidien "La Croix". Après avoir coordonné les activités internationales du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ), il a fait partie, de 1995 à 2010, de l'équipe permanente du "Monde diplomatique", dont il a en particulier créé le réseau d'éditions internationales et coordonné les Atlas. Spécialisé dans les questions internationales et notamment le Proche-Orient, il vient de publier "Antisionisme = antisémitisme ? Réponse à Emmanuel Macron" (Libertalia, 2018). Auparavant, il avait sorti "Comment Israël expulsa les Palestiniens 1947-1949" (Éditions de l’Atelier, 2007, avec une postface de Sébastien Boussois) ; "Israël, une société bousculée. Vingt-cinq années de reportage" (Editions du Cygne, 2007); et "Le Mal-être juif" (Agone, 2003). Dominique Vidal a écrit en collaboration avec Alain Gresh : "Les 100 Clés du Proche-Orient" (dernière édition avec Emmanuelle Pauly chez Fayard, 2011) ;; "Palestine 47 : un partage avorté" (dernière édition chez André Versaille, 2007) ; "Golfe : clefs pour une guerre annoncée" (Le Monde Éditions, 1991) ; et "Proche-Orient : une guerre de cent ans" (Messidor, 1984). Depuis 2010, il dirige avec Bertrand Badie l’annuel collectif "L’état du monde", chez La Découverte. Le dernier en date, paru en 2018, s'intitule "Le Retour des populisme". Autres ouvrages : "L’Opinion, ça se travaille… Les médias, l’OTAN et la guerre du Kosovo" (Agone, Marseille, dernière édition 2015 avec Serge Halimi, Henri Maler et Mathias Reymond); "Le Proche-Orient, les banlieues et nous" ( Éditions de l'Atelier, 2006 avec Leila Shahid, Michel Warschawski et Isabelle Avran) ; "Le Mal-être arabe. Enfants de la colonisation" (Agone, 2005 avec Karim Bourtel) ; "Les historiens allemands relisent la Shoah" (Complexe, 2002) ; " Promenades historiques dans Paris" (Liana Levi, 1991 et 1994, avec Christine Queralt) ; "Portraits de China Town, le ghetto imaginaire" (Autrement, 1987, avec Éric Venturini). Chez Sindbad/Actes Sud, Dominique Vidal a coordonné "Palestine-Israël : un Etat, deux Etats ?" (2011) et "Palestine: le jeu des puissants" (2014). Chez Demopolis, il vient de diriger "Les Nationalistes à l'assaut de l'Europe".
Son blog
347 abonnés Dominique Vidal
Voir tous
  • Le CRIF, l'antisémitisme, Ipsos: l'arroseur arrosé

    Par
    Pour le CRIF, qui ne cesse de culpabiliser les Français en les dépeignant comme un peuple antisémite et inconscient de l’être, surtout lorsqu'ils sont très à gauche, voilà un démenti cinglant. D’autant qu’il provient d’une enquête réalisée par Ipsos à… sa demande. N’en déplaise à Francis Kalifat, l'écrasante majorité de nos concitoyens est décidée à combattre fermement TOUS les racismes.
  • Comment réinventer - d'urgence ! - le combat antiraciste?

    Par
    Hier, plusieurs jeunes associations, rejointes par des organisations de gauche, appelaient à un rassemblement pour le quinzième anniversaire de l’assassinat d’Ilan Halimi. Une journaliste de Mediapart était présente. Mon regard est plus critique que le sien. Un reportage, il est vrai, n'est pas une analyse.
  • Moyen-Orient: de Truman à Biden, via Trump

    Par
    Des associations étudiantes m’ayant demandé de présenter des conférences sur l’évolution de la politique états-unienne au Proche et Moyen-Orient, j’ai construit celle-ci comme un « work in progress » En voici le troisième état, approfondi et actualisé au 11 février 2021. Vos critiques - dont j’ai intégré plusieurs - me seront évidemment précieuses.
  • «Quand un père se raconte à son fils»

    Par
    Knokke-le-Zoute, 1962 Knokke-le-Zoute, 1962
    Hier, Haïm Vidal Sephiha, aurait eu 98 ans. Ses proches et ses amis se sont donc retrouvés pour un hommage amical à cet homme, qui, revenu d'Auschwitz et des Marches de la mort, sacrifia tout à sa « mission » : la renaissance de la langue et de la culture judéo-espagnoles. C'est ce père que j'ai redécouvert en dialoguant avec lui pour préparer notre livre, « Ma vie pour le judéo-espagnol ».
  • Inégalités: la preuve par la Covid

    Par
    La crise sanitaire amplifie l’aspect protéiforme et cumulatif des inégalités, que nous avons voulu faire vivre dans « Portraits d'une France à deux vitesses » (L'Aube, 2020). Par-delà les analyses théoriques, nous les analysons à travers dix grandes thématiques: la santé, l'emploi, la mobilité, le logement, les vacances, l'éducation, la fiscalité, les seniors, l'alimentation et la culture.
Voir tous