dominique vidal

Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique"

Sa biographie
Né en 1950, Dominique Vidal a étudié la philosophie et l'histoire. Journaliste depuis 1968, professionnel depuis 1973, il a notamment travaillé dans les rédactions des hebdomadaires France Nouvelle et Révolution, puis du quotidien La Croix. Après avoir coordonné les activités internationales du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ), il a fait partie, de 1995 à 2010, l'équipe permanente du Monde diplomatique, dont il a en particulier créé le réseau d'éditions internationales et coordonné les Atlas. Spécialisé dans les questions internationales et notamment le Proche-Orient, il vient de coordonner: - Palestine-Israël : un Etat, deux Etats ? Sindbad Actes Sud, Paris, 2011; et, avec Bertrand Badie,- Nouveaux acteurs, nouvelle donne. L’état du monde 2012, La Découverte, Paris, 2011. Auparavant, il avait notamment publié :  - Comment Israël expulsa les Palestiniens 1947-1949, Editions de l’Atelier, Paris, 2007 (avec une postface de Sébastien Boussois) ; - Israël, une société bousculée. Vingt-cinq années de reportage, Editions du Cygne, Paris, 2007; - Le Mal-être juif, Agone, Marseille, 2003. Il a écrit en collaboration avec Alain Gresh : - Les 100 Clés du Proche-Orient, dernière édition avec Emmanuelle Pauly chez Fayard, Paris, 2011; - Palestine 47 : un partage avorté, dernière édition chez André Versaille, Bruxelles, 2007; - Golfe : clefs pour une guerre annoncée, Le Monde Éditions, 1991; - Proche-Orient : une guerre de cent ans, Messidor, Paris, 1984. Depuis 2010, il dirige avec Bertrand Badie l’annuel collectif L’état du monde, La Découverte, Paris.  Autres ouvrages : - L’Opinion, ça se travaille… Les médias, l’OTAN et la guerre du Kosovo, Agone, Marseille, dernière édition 2006 (avec Serge Halimi et Henri Maler); - Le Proche-Orient, les banlieues et nous, Éditions de l'Atelier, Paris, 2006 (avec Leila Shahid, Michel Warschawski et Isabelle Avran); - Le Mal-être arabe. Enfants de la colonisation, Agone, Marseille, 2005 (avec Karim Bourtel) ; - Les historiens allemands relisent la Shoah, Editions Complexe, 2002; - Promenades historiques dans Paris, Liana Levi, Paris, 1991 et 1994 (avec Christine Queralt) ; - Portraits de China Town, le ghetto imaginaire, Autrement, Paris, 1987 (avec Éric Venturini).
Son blog
111 abonnés Dominique Vidal
Voir tous
  • La droite et l'extrême droite israéliennes en pleine radicalisation

    Par
    Le premier débat des "Géopolitiques de Nantes", organisées par l'IRIS, était consacré, vendredi 29 septembre, au Proche-Orient, avec Didier Billion, Samy Cohen, Alain Dieckhoff, Marianne Meunier et votre serviteur - devant un public impressionnant de centaines de personnes attentives qui frappaient par leur jeunesse. Voici mon intervention sur la radicalisation d'Israël...
  • Antisionisme = antisémitisme ? Une erreur historique, une faute politique

    Par
    « Nous ne céderons rien à l’antisionisme car il est la forme réinventée de l’antisémitisme. » Cette phrase finale est venue gâcher le discours salutaire d’Emmanuel Macron lors de la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vél d’Hiv, devant Benyamin Netanyahou. Une erreur historique, une faute politique.
  • Lettre ouverte au directeur des programmes d'Arte

    Par
    Le 16 juin, le directeur des programmes d'Arte écrit à Sammy Ghozlan qu'il ne diffuserait pas le documentaire sur l'antisémitisme commandé par la chaîne. Cinq jours plus tard, le film est pourtant programmé. Que s'est-il passé ? En Allemagne, la polémique a gonflé. En France, le président du CRIF s'en est mêlé. Qui a imposé cette volte-face et pourquoi ? Par Dominique Vidal et Thomas Vescovi
  • Pétition: rendons visibles les prisonniers palestiniens en grève de la faim

    Par
    Merci aux 220 universitaires et journalistes qui ont signé cette pétition. Les grévistes de la faim ont atteint un objectif : le droit à deux visites par mois au lieu d'une. Mais ils n'ont pas obtenu la mise à disposition de téléphones. Le combat continue donc pour l'amélioration des conditions de détention et pour la libération de tous. Ils ont plus que jamais besoin de nous. T. V. et D. V.
  • Front National: le sage, le doigt et la lune

    Par
    « Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt. » Ce proverbe décrit on ne peut mieux la couverture journalistique des tensions actuelles au Front national (FN).
Voir tous