dominique vidal

Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique"

Sa biographie
Né en 1950, Dominique Vidal a étudié la philosophie et l'histoire. Journaliste depuis 1968, professionnel depuis 1973, il a notamment travaillé dans les rédactions des hebdomadaires France Nouvelle et Révolution, puis du quotidien La Croix. Après avoir coordonné les activités internationales du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ), il a fait partie, de 1995 à 2010, l'équipe permanente du Monde diplomatique, dont il a en particulier créé le réseau d'éditions internationales et coordonné les Atlas. Spécialisé dans les questions internationales et notamment le Proche-Orient, il vient de coordonner: - Palestine-Israël : un Etat, deux Etats ? Sindbad Actes Sud, Paris, 2011; et, avec Bertrand Badie,- Nouveaux acteurs, nouvelle donne. L’état du monde 2012, La Découverte, Paris, 2011. Auparavant, il avait notamment publié :  - Comment Israël expulsa les Palestiniens 1947-1949, Editions de l’Atelier, Paris, 2007 (avec une postface de Sébastien Boussois) ; - Israël, une société bousculée. Vingt-cinq années de reportage, Editions du Cygne, Paris, 2007; - Le Mal-être juif, Agone, Marseille, 2003. Il a écrit en collaboration avec Alain Gresh : - Les 100 Clés du Proche-Orient, dernière édition avec Emmanuelle Pauly chez Fayard, Paris, 2011; - Palestine 47 : un partage avorté, dernière édition chez André Versaille, Bruxelles, 2007; - Golfe : clefs pour une guerre annoncée, Le Monde Éditions, 1991; - Proche-Orient : une guerre de cent ans, Messidor, Paris, 1984. Depuis 2010, il dirige avec Bertrand Badie l’annuel collectif L’état du monde, La Découverte, Paris.  Autres ouvrages : - L’Opinion, ça se travaille… Les médias, l’OTAN et la guerre du Kosovo, Agone, Marseille, dernière édition 2006 (avec Serge Halimi et Henri Maler); - Le Proche-Orient, les banlieues et nous, Éditions de l'Atelier, Paris, 2006 (avec Leila Shahid, Michel Warschawski et Isabelle Avran); - Le Mal-être arabe. Enfants de la colonisation, Agone, Marseille, 2005 (avec Karim Bourtel) ; - Les historiens allemands relisent la Shoah, Editions Complexe, 2002; - Promenades historiques dans Paris, Liana Levi, Paris, 1991 et 1994 (avec Christine Queralt) ; - Portraits de China Town, le ghetto imaginaire, Autrement, Paris, 1987 (avec Éric Venturini).
Son blog
188 abonnés Dominique Vidal
Voir tous
  • Le poison et l'antidote

    Par
    Certains reprochent à la gauche d'avoir sous-estimé la montée du racisme et notamment de l'antisémitisme. Je ne prétends pas en avoir personnellement toujours pris la pleine mesure. Mais quand même: en préparant un débat, j'ai retrouvé ce texte que j'avais écrit pour la revue "Regards" en juillet 2012. Donc il y a presque six ans. Le lecteur appréciera
  • Qu’alliez-vous faire, Annette, dans cette galère ?

    Par
    Annette Wieviorka, je vous connais depuis des décennies et j'ai pour vous sincèrement beaucoup d'estime intellectuelle : on compte sur les doigts d’une main les meilleur(e)s historien(ne)s de la Seconde Guerre mondiale et du génocide nazi. Mais...
  • Rien n’est perdu, fors l’honneur

    Par
    Ma critique du Manifeste de Philippe Val m’a valu un flot sans précédent de messages de soutien. Et une insulte infâme.
  • Contre l’antisémitisme, avec détermination et sang-froid

    Par
    Je partage avec les signataires du Manifeste des 300 une seule conviction : la lutte contre l’antisémitisme constitue un impératif moral et politique majeur, dans une société encore rongée par toutes les formes de racisme. Il en va de l’avenir de la démocratie et donc de la République. Mais je ne suis d’accord, ni avec leur analyse du phénomène, ni avec leur démarche pour le combattre.
  • CRIF: le roi est nu (suite)

    Par
    Mon article «CRIF: le roi est nu» a suscité une réponse de Tal Bruttmann. En voici le texte, suivi de mes commentaires.
Voir tous