dominique vidal
Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, animateur bénévole de La Chance.
Abonné·e de Mediapart

120 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 août 2022

Chantage à l'antisémitisme: Lettre à Élisabeth Borne

Le 2 août, répondant aux appels de Habib Meyer et Éric Ciotti, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a accusé la gauche d'antisémitisme. Son gouvernement ne cesse pourtant de passer des alliances de circonstance avec un parti qui comptait parmi ses fondateurs des Waffen SS « français » et des miliciens. Comment Élisabeth Borne a-t-elle pu cautionner ce spectacle indigne ?

dominique vidal
Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, animateur bénévole de La Chance.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Madame la Première ministre,

Sachant la tragédie qui a marqué votre enfance, je suis stupéfait que vous ayez toléré qu’un de vos ministres tienne un discours obscène à l’Assemblée nationale, accusant la gauche d’antisémitisme.

Mon père est revenu d’Auschwitz et a eu la chance de survivre, non sans mal, jusqu’à 96 ans. Mais 14 autres Sephiha, raflés par la police française, ont été assassinés là-bas. Vous trouverez leurs noms gravés sur le Mur du Mémorial de la Shoah.

Or il se trouve qu’après un demi-siècle de travail journalistique et historique sur le Proche-Orient, je suis convaincu qu’Israël impose bel et bien un régime d’apartheid aux Palestiniens. Non seulement, ce système viole le droit international, les résolutions de l’ONU et les Conventions de Genève, mais il menace l’avenir des deux peuples qui vivent sur cette terre.

C’est pourquoi trois ONG, l’une israélienne (Betselem) et des deux autres internationales (Human Rights Watch et Amnesty international), ont, en deux ans, enquêté et publié des rapports concluant à un régime d’apartheid.

Suis-je antisémite ? Ces ONG le sont-elles ? En quoi critiquer la politique israélienne serait manifester de la haine pour les juifs ? Lorsque votre gouvernement condamne l’invasion de l’Ukraine, êtes-vous anti-Russes ? Quand vous dénoncerez le sort des Ouïghours, serez-vous anti-Chinois ? Si vous vous en preniez aux crimes de Mohamed Ben Salmane, seriez-vous anti-Arabes ?

À mes yeux, en accusant la gauche d’antisémitisme, Éric Dupond-Moretti n’a pas déshonoré que lui-même : il a aussi déshonoré le gouvernement que vous dirigez.

D’autant que, ces dernières semaines, votre majorité a passé des alliances de circonstance avec un parti qui comptait parmi ses fondateurs des Waffen SS « français » et des miliciens.

Difficile, dans ces conditions, de donner des leçons de lutte contre l’antisémitisme.

C’est pourquoi je ne comprends pas, Madame la Première ministre, que vous ayez toléré ce spectacle indigne.

Avec l’assurance de ma considération,

Dominique Vidal Sephiha

PS: Pour mémoire, voici des disques publiés par la SERP, dirigée par Jean-Marie Le Pen :

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Au Royaume-Uni, le successeur de Boris Johnson manque déjà de légitimité
Le duel interne au parti conservateur pour la succession de Boris Johnson, entre Liz Truss et Rishi Sunak, semble déconnecté des urgences du moment, de l’inflation au climat. En raison du mode de scrutin, la légitimité du vainqueur sera faible.
par Ludovic Lamant
Journal — Europe
Un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti n’ont guère d’idées face à la hausse des prix qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin
Journal — Histoire
Sous les tapis des tisseuses, l’écho de la domination coloniale
En 1964, une soixantaine de familles de harkis ont été parquées dans une cité à l’écart de Lodève pour faire tourner ce qui allait devenir l’annexe de la manufacture de la Savonnerie de Paris, et raviver la tradition textile locale. Mais côté coulisses, l’Algérie française y a joué quelques prolongations.
par Prisca Borrel
Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir

La sélection du Club

Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie