Sortir de la tribu pour défendre des valeurs universelles

Je voudrais revenir sur le débat entre Meïr Waintrater et moi sur Facebook à propos de l’« Affaire Prasquier », et pousser un peu plus loin la réflexion. Sur les faits, il n’existe plus le moindre doute. Le 20 décembre, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) accuse Salah Hamouri, à peine libéré de près de sept ans de prison, d’avoir déclaré que le rabbin « Ovadia Yossef mérite la mort ».
Je voudrais revenir sur le débat entre Meïr Waintrater et moi sur Facebook à propos de l’« Affaire Prasquier », et pousser un peu plus loin la réflexion. Sur les faits, il n’existe plus le moindre doute. Le 20 décembre, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) accuse Salah Hamouri, à peine libéré de près de sept ans de prison, d’avoir déclaré que le rabbin « Ovadia Yossef mérite la mort ». Non seulement le texte de la première dépêche de Reuters ne rapporte pas ces paroles, mais elle est aussitôt annulée par l’agence, qui en publie une seconde démentant sans ambiguïté les propos prêtés au jeune Franco-Palestinien. Ce que lui-même avait fait immédiatement…

 

([1]) Cf. Le Monde, 10 avril 2002.

([2]) Cf. http://www.youtube.com/watch?v=x321iDqPySM&feature=youtu.be

([3]) Et pourtant la Syrie baasiste n’a plus tiré un seul coup de fusil contre Israël depuis 1973. En revanche, son intervention au Liban, en 1976, a commencé par le massacre du camp palestinien de Tal Al-Zaatar…

([4]) Le Mal-être juif. Entre repli, assimilation & manipulations, Agone, Marseille, 2002.

([5]) Philosophe et théologien (1878-1965), Martin Buber prônait État binational – judéo-arabe – en Palestine. Fondateur du sionisme révisionniste (1880-1940), Vladimir Zeev Jabotinsky prônait la constitution d’une « muraille d’acier » afin d’imposer aux Arabes la création d’un État juif sur les deux rives du Jourdain. Le Bund était l’Organisation social-démocrate des ouvriers juifs. Fondé par Jabotinsky, le Betar bénéficiait de l’aide de l’Italie fasciste. C’est dans les groupes de la Main d’œuvre immigrée (MOI), constituée par le Parti communiste français en 1923, qu’on été recrutés les premiers groupes de résistance armée, majoritairement composés de Juifs, d’Arméniens et d’Espagnols. Créée en 1941 par Vichy, l’Union générale des israélites de France (UGIF) a été critiquée pour sa collaboration avec l’Occupant.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.