dominique vidal
Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, collaborateur bénévole de La Chance.
Abonné·e de Mediapart

103 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 janv. 2022

Lettre à Jean-Luc Melenchon

Certains intervenants sur Twitter et Facebook, qui se réclament de vous, semblent croire que l’insulte tient lieu d’argument. Incapables de répondre aux questions, de citer un fait ou une déclaration, ils s’énervent, éructent, mentent ouvertement. Tout conforte l’image agressive que de nombreux médias donnent de vous et de la France insoumise. Ces « trolls » marquent contre leur camp.

dominique vidal
Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, collaborateur bénévole de La Chance.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cher Jean-Luc Mélenchon,

Je suis un de vos anciens électeurs.

Si je partage nombre de vos grandes orientations, j’ai de plus en plus de désaccords avec certaines de vos prises de position.

Sur l’union de la gauche. Sur la Russie. Sur les dérives des Gilets jaunes et des antivax, Sur le vaccin. Etc.
Journaliste depuis près de cinquante ans, dont 30 comme collaborateur puis rédacteur au « Monde diplomatique », j’essaie d’exprimer mes remarques de manière argumentée et sourcée. 

Il va de soi que vous n’êtes pas le seul homme politique que je critique: outre ceux de droite et d’extrême droite, je discute souvent les positions d’Anne Hidalgo, de Yannick Jadot ou de Fabien Roussel.

Nous avons quasiment le même âge, c’est dire que nous avons connu des périodes où les discussions à gauche, même vives, restaient courtoises. Je n’oublie pas pour autant, du temps de La Sorbonne, les violences des jeunes pour le socialisme (AJS) de Charles Berg, dont les étudiants communistes étaient souvent victimes.

C’est justement à ces individus que me font penser certains intervenants sur Twitter et Facebook qui se réclament de vous et semblent croire que l’insulte tient lieu d’argument. Incapables de répondre aux questions, de citer un fait, un chiffre ou une déclaration, ils s’énervent, éructent, mentent ouvertement…

Tout cela n’a guère d’importance, mais conforte l’image agressive que de nombreux médias donnent de vous et de la France insoumise. Bref, ces « trolls » marquent contre leur camp.

Vous menez bien sûr votre campagne comme vous l’entendez, mais je me permets de vous suggérer de les rappeler à l’ordre. Il m’est arrivé de leur répondre vivement, mais, chez moi, ce n’est pas un système. Un système propre à certains insoumis et qui porte tort à tous les Insoumis.

Avec mes salutations fraternelles et tous mes vœux pour 2022, 

Bien à vous 
Dominique Vidal

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica