dominique vidal
Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, collaborateur bénévole de La Chance.
Abonné·e de Mediapart

102 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 janv. 2021

Saada rime avec hourzpa (fin)

BREAKING NEWS : Le masque est tombé. Le chargé d'affaires de l'ambassade d'Israël en France, Daniel Saada, a sciemment menti sur l’affaire des détenus palestiniens interdits de vaccin et donc scandaleusement diffamé Anthony Bellanger et France Inter.

dominique vidal
Historien et journaliste, spécialiste des relations internationales et notamment du Proche-Orient, collaborateur du "Monde diplomatique", membre du Bureau de l'Iremmo, collaborateur bénévole de La Chance.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La presse israélienne apporte en effet aujourd'hui un démenti cinglant à l’ambassade d’Israël en France (voir le lien ci-dessous).

Mis en cause par Haaretz, le ministre de la Sécurité Amir Ohana n'a jamais avoir interdit au personnel pénitentiaire de vacciner les détenus palestiniens. Pis : alors que le procureur général adjoint de l'État lui a fait observer que sa décision était illégale, il l'a maintenue.

C'est dire combien les trumpistes israéliens partagent le mépris de la vérité dont leur idole américaine a encore fait la preuve ces derniers jours: il a d'abord poussé ses troupes à "marcher sur la Capitole", puis, sommé par Joe Biden, les a appelées à s'en retirer non sans avoir réaffirmé combien il les aimait... pour finir par les condamner sèchement.

La droite et l'extrême droite israéliennes ne valent pas mieux: aujourd'hui, leur racisme ne concerne plus seulement les détenus palestiniens, mais touts les habitants - arabes, pas les colons juifs - de Cisjordanie: alors que 1,7 million de citoyens israéliens sont déjà vaccinés, la presse n’annonce l'arrivée du vaccin dans les Territoires occupés que pour février ou mars. 

Quiconque a lu les Conventions de Genève sait comment cet apartheid sanitaire s'appelle: un crime de guerre. Ce n'est, il est vrai, pas le premier. Il est temps, plus que temps de mettre Benyamin Netyanyahou en accusation à la Cour pénale internationale.

Quant au chargé de propagande mensongère à l'ambassade d'Israël à Paris, Jean-Yves Le Drian devrait le convoquer au Quai d'Orsay pour lui donner un ultime avertissement avant expulsion : un ambassadeur, a fortiori un sous-fifre d'ambassade, n'est pas le bienvenu à Paris s'il diffame les médias français. Après la tentative d'interdiction d'un reportage d'"Envoyé spécial" par sa prédécesseure, voilà que Daniel Saada franchit toutes les bornes en appelant France Inter à "cesser" de "pratiquer la haine des juifs".          

https://13news.co.il/item/news/politics/ohana-prisoners-vaccine-1192598/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire